30/01/2015

Les tabliers aux murs

«A l’âge de 9 ans, j’ai reçu un jeu de construction Opticus et photographe offert à Noël. Il fallait construire un appareil de photo, c’est alors que tout s’est déclenché. J’ai fait des portraits de mes camarades de classe, et 60 ans plus tard, je photographie toujours dans les bistrots, la rue, des hommes, des femmes…»

Le photographe qui se livre ainsi, c’est Daniel Winteregg. Ce preneur d’images et d’instantanés de vie a œuvré en son temps à la Julie, puis au Temps. Depuis qu’il en a un peu plus, de temps donc, il se promène, curieux de tout, posant son regard amusé et fraternel sur le monde qui l’entoure.

C’est à l’Arcade 84 qu’il a eu envie de réaliser une série de portraits intitulée «Les Tabliers». Une façon pour lui de rendre hommage aux personnes qui pèlent et coupent les légumes, qui font la vaisselle ou s’activent en cuisine pour servir des plats du jour. Des personnes en tabliers qui sont en voie d’intégration dans ce centre d’ergothérapie et centre de jour.

Un endroit comme il en existe peu à Genève: c’est un lieu de vie, de soins et d’activités destiné principalement à des êtres souffrant de troubles psychiques. Ils trouvent là un cadre favorable pour tenter d’aller de l’avant.

C’est aussi un café-restaurant où l’on se sent bien, où l’on mange de bonnes choses à des prix abordables, dans un cadre convivial. Depuis jeudi, on peut donc admirer «Les Tabliers» de Daniel Winteregg, accrochés aux murs. Ne pas hésiter à se glisser en cuisine pour aller les regarder de plus près…

Arcade 84, 3, rue Schaub, ouvert du lundi au vendredi de 8 h 15 à 16 h 30.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.