06/02/2015

La Sibérie du cru se rit du froid

Ils sont givrés ces Neuchâtelois!

Alors qu’il gèle ici à pierre fendre, que la glace commence à recouvrir les quais et que l’on se caille tout ce qui est possible dans cette cramine biseuse, eux, ils se gondolent. Et font la nouba au froid.

Où ça, je vous le demande? Mais à La Brévine, bien sûr! Dans notre petite Sibérie à nous, là où la température descend parfois au-delà de -30 degrés...

Or donc, si vous trouvez qu’il ne fait pas assez frisquet en plaine et que vous aspirez à quelque chose de plus radical, dans le glacial, faites-vous plaisir: grimpez là-haut ce samedi 7 février. Les Bréviniers organisent leur 4e Fête du froid. Saisissant, pas vrai?

Le site de Météo suisse indique qu’il n’y aura pas, ce jour-là, de records de températures négatives. Mais tout de même. Il est préférable de bouger pour ne pas risquer la congélation: le SlowUp, version Brévine hivernale, s’effectue à ski de fonds, en raquettes ou en bottes fourrées depuis le lac des Taillères.

Un lac gelé, sans doute. Car c’est sur lui que se tient le Village du froid, avec produits du cru et tout ce qu’il faut pour se réchauffer… Plus des animations de saison: sculpture de neige, balades en traîneaux tirés par des chiens ou des chevaux.

Et des courses pour enfants OGNI. OGNI, comme objets glissants non identifiés. Quand je vous dis que le froid rend un peu givré…

Ça vous dit d’aller faire un petit tour à La Brévine?

07:00 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

En quoi la Fête du froid vous dérange-t-elle ?

Est-ce que les habitants de la Brévine critiquent les fêtes organisées à Genève ?

Dans la magnifique vallée de la Brévine, les habitants sont sympathiques, souriants et accueillants lorsque vous rentrez soit dans un commerce ou un café-restaurant, ce qui n'est pas toujours le cas à Genève ...

Non Madame le froid ne rend pas givré comme vous l'écrivez !

Écrit par : Marie | 06/02/2015

Oui, mais eux, avec le temps, de générations en générations, ils ont eu le temps ou plutôt leur corps de s'habituer :-)

Et sont peut-être un peu plus remplumés que les gens des villes, mangent des aliments moins dégénérateurs, poussés dans leur jardin, mangent des animaux des fermes avoisinantes et pas des drôles de trucs venant d'ailleurs et bourrés d'antibios, , etc... etc...

On ne peut pas comparer ce qui n'est pas comparable sans tenir compte de tous les facteurs.

Ils sont armés pour cela, nous pas et je n'irai pas HA HA moi qui ai froid tant que l'huile de coco fige HA HA

Écrit par : Le Tigre | 06/02/2015

Et quand on sait les nombreux malaises cardiaques que peuvent engendrer de tels froids mais il n'est pas donné de réfléchir à tous surtout quand il s'agit de défis juste pour être selfié et se plaindre ensuite ce qui est hélas fort courant

Écrit par : lovejoie | 08/02/2015

Les commentaires sont fermés.