28/02/2015

La fable financière

T’y comprends rien à la finance, Julie? Tiens, lis ça, m’a dit un ami, et tu verras comment fonctionnent les plans de sauvetage au profit des pays de l’Europe en difficulté. Voilà l’histoire, vous m’en direz des nouvelles.

Dans un patelin humide d’Irlande, le ciel est bas et plombé, les temps sont durs. Tous les gens vivent à crédit.

Arrive un jour un touriste allemand qui gare sa grosse berline devant le seul hôtel du coin. Il pose 200 euros sur le comptoir et demande une chambre.

Le patron de l’établissement lui donne toutes les clés: à lui de choisir la chambre qui lui plaira. Laissant le client se débrouiller seul, il prend la grosse coupure jaune et file chez le boucher voisin rembourser sa dette. Boucher qui se rend illico chez l’éleveur de porcs à qui il doit 200 euros.

Ça tombe bien: l’éleveur doit justement cette somme à la coopérative agricole où il se ravitaille en aliments pour le bétail. Avec cet argent en poche, le responsable de la coopérative va au pub payer son ardoise. Le barman, lui, glisse ces 200 euros à la prostituée qui lui fournit ses services à crédit depuis un bail.

Et la fille, qui occupe aussi à crédit des chambres d’hôtel avec ses clients, en profite pour régler sa facture au patron du lieu. Celui-ci pose alors ce billet sur le comptoir, à l’endroit même où le touriste allemand l’avait mis.

Celui-ci descend justement l’escalier, annonce qu’il n’a pas trouvé chambre à son goût, ramasse son fric et s’en va.

Personne n’a rien produit. Personne n’a rien gagné. Mais plus personne n’est endetté!

Le ciel est soudain dégagé au-dessus du patelin irlandais, le présent se fait léger et le futur prometteur. A quoi ça tient, tout de même...

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Magnifique!

Écrit par : Keren Dispa | 28/02/2015

Les commentaires sont fermés.