05/03/2015

La chaîne citoyenne

La scène se déroule dimanche dernier, à l’heure de la sieste. Normalement, c’est plutôt tranquille du côté du giratoire où s’enroulent la route de la Chapelle et celle de Drize. Mais en ce jour de repos, la situation est pire qu’en semaine. Ça klaxonne ferme, ça bouchonne grave. Que se passe-t-il?

Il se passe que deux grands bouviers bernois sont là comme des chiens dans un jeu de quilles.

Les voilà tout désorientés, perdus au milieu de ces voitures qui tournent et slaloment au ralenti pour les éviter. Ce manège fait courir des risques à tout le monde. Mais parmi tous les automobilistes présents, seul Guy va réagir.

Cet ami des bêtes tente d’attraper les fugueurs pour les mettre en sécurité. Pas simple, mais il y parvient. Que faire de ces gros loulous…

Appeler leur propriétaire, dont le nom figure sur les médailles? L’homme ne répond pas. Les faire entrer dans sa voiture? Impossible: les bouviers bernois n’ont rien du chihuahua. Guy appelle donc la police. Qui dit arriver.

Mais le temps file. Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir? Rien. Pas de police à proximité. Guy se dirige alors avec ses protégés vers une habitation et demande asile pour les chiens.

Une dame anglaise les accueille à bras ouverts. Sûr qu’ils peuvent rester dans le jardin, le temps que la force publique arrive. Mais elle ne vient pas…

Guy apprendra, en soirée, qu’elle n’est jamais venue. Mais que le propriétaire a retrouvé ses chiens grâce aux démarches de celle qui les a gentiment hébergés.

Cette belle chaîne citoyenne a donc protégé les bouviers des dangers de la route. Elle vaut bien une médaille.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.