21/03/2015

Arnaques florissantes

Le soleil s’est donc éclipsé derrière les nuages genevois, nous privant du spectacle tant attendu. Puis les températures ont chuté. Tant pis, et vive le printemps!

Car la nature reprend du poil de la bête: ça bourgeonne, ça pousse et ça fleurit de partout. Comme les arnaques, d'ailleurs.

Celle-ci est une nouvelle variante d’un grand classique: le jeu de piste pour accéder à un compte en banque… Début mars, une dame de 88 ans reçoit ainsi un courrier qui pourrait sembler sérieux, du moins dans sa présentation.

Il est signé Cigna, une société offrant un accès mondial aux soins de santé. Que veut ce courrier? Lui rembourser des factures. A la bonne heure! Pour ce faire, la cliente doit donner toutes les informations sur son compte en banque. Six en tout. Et après? Hop, dans la poche. Mais pas dans la sienne.

Car la dame en question n’a jamais envoyé de factures et n’attend strictement rien de Cigna, si ce n’est qu’elle lui fiche la paix. Elle n’a donc pas mordu à l’hameçon. Mais combien l’ont fait? Méfiance, méfiance! Ne jamais donner ses coordonnées bancaires et autres infos sensibles à des inconnus. Surtout quand ils ne répondent pas aux questions qu’on leur pose…

Manor met aussi en garde ses clients contre une tentative d’escroquerie par téléphone. Des personnes reçoivent ces jours des appels venant soi-disant de l’enseigne pour leur dire «Bingo, vous avez gagné un bon de 500 francs!» Pour l’obtenir, faut composer un numéro. Fortement surtaxé, bien sûr. Les clients, par le gain alléchés, l’appellent et dépensent des fortunes pour écouter des musiques sirupeuses. Et quand ils en ont marre, c’est trop tard!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.