27/03/2015

Petit tour aux Rois

Quand l’actualité me file le bourdon, et dieu sait si elle nous gâte ces temps-ci, je m’en vais faire un petit tour aux Rois. Le cimetière d’à-côté.

Rien de tel qu’une conversation silencieuse avec ceux qui reposent là pour prendre un peu de recul et se remettre les idées en place.

Il n’y a là rien de morbide ou de déprimant. Au contraire: une simple promenade dans ce parc central nous fait croiser des personnalités et artistes d’ici et d’ailleurs qui comptent.

Leur présence en ces lieux rassure, d’autant que leur mémoire est entretenue avec beaucoup de soins et d’attentions. Tout n’est donc pas perdu…

Prenez Michel Viala: sa tombe est toujours recouverte de fleurs fraîches joliment disposées. Georges Haldas en a souvent, lui aussi, tout comme Jorge Luis Borges. Les hommes de plume ont la cote, aux Rois.

En prenant un chemin de traverse, en retrait de ces tombes chéries par les amateurs de littérature, il est une pierre plus ancienne, d’aspect sévère. Pas de bouquets, ici, pour ce professeur à l’Académie de Genève, un certain Marc Auguste Pictet, mort en 1825 déjà. Mais une longue épitaphe qui faut le détour.

Dans cet éloge, on peut lire: «Il fit le bien et ne soupçonna jamais le mal». Extraordinaire! Ce n’est pas que cet homme n’a jamais fait le mal, mais il en ignore même l’existence, étant «un modèle de simplicité et de candeur.»

Je ne sais pas pourquoi, mais ce genre de déclaration, ça me met en joie. Un petit tour aux Rois, il n’y a rien de tel pour oublier cette actualité qui nous file le bourdon…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Bien le bonjour mais sans cette actualité la survie des médias numériques serait bien en danger non? rire
Heureusement on est encore libre de lire ou pas ce que font de nombreux citoyens pour protéger leur cerveau
Un citoyen logique ne collaborera pas forcément à ce qu'il faut bien nommer , propagande ou lavage de cerveau Et nombreux sont ceux qui pensent de cette manière
très belle journée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 27/03/2015

Une longue épitaphe qui VAUT le détour... ;-)

Écrit par : Sonia | 30/03/2015

Les commentaires sont fermés.