28/03/2015

Choisir son camp

Chiens ou enfants, il faut choisir son camp.

Seules quelques familles parviennent à élever ensemble, et en bonne harmonie, ces êtres à deux et à quatre pattes. Tant mieux pour elles. Mais pour le gros de la population, c’est ou bien les gosses, ou bien les chiens. Ou rien du tout…

Le partage de l’espace public entre ces deux catégories d’usagers devient un vrai un casse-tête pour les autorités. A Collonge-Bellerive, des panneaux ont ainsi poussé en début d’année le long de la promenade qui part derrière la Mairie. Dans le but de signaler qui peut faire quoi et où.

En apercevant ces pancartes, lors de sa balade favorite, Catherine a juste avalé de travers. Et pourquoi donc? C'est simple.

A gauche du sentier se trouve un terrain de jeux pour enfants posé sur une pelouse bien entretenue. Bordant cet espace aménagé, des panneaux interdisent aux promeneurs de laisser leurs chiens divaguer à cet endroit. Bon point pour les minots.

A droite du sentier, à la même hauteur, un espace naturel avec des fleurs, un marronnier et des cerisiers où viennent butiner les passants, à la belle saison. C’est l’espace de liberté et de déjections réservé aux chiens, comme l’indique clairement le panneau. Mauvais point pour les petiots.

C’est le monde à l’envers! s’insurge Catherine. A quand le harnais pour empêcher les bambins de s’aventurer dans la nature, alors qu’elle leur tend les bras? D’autres rétorqueront que les chiens ont aussi le droit de vivre…

Chiens ou enfants? Il faut désormais choisir son champ.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.