13/04/2015

Ah, les vaches!

La nouvelle m’est parvenue le 1er avril. Ça m’a mis la puce à l’oreille, mais sans plus. Comme l’info circule sur les réseaux depuis début mars, cette vache n’est pas forcément un poisson d’avril…

Mais quelle vache? La Montbéliarde, pardi. Celle qui trône près de certaines routes dans le Doubs, le Jura et en Côte-d’Or. Une vache radar, donc!

D’après l’image que j’ai à l’écran, le placide ruminant en résine ressemble à s’y méprendre à un vrai bovin qui regarde passer les voitures. Sauf que deux gros yeux placés entre les cornes zieutent en fait leur vitesse. Et les flashent au besoin.

Ce camouflage peau de vache serait actuellement testé par la gendarmerie française pour limiter la vitesse sur les routes. Un dispositif pensé pour les zones rurales, à l’évidence. Il ferait un effet bœuf dans les cités…

Si l’expérience s’avère concluante, lit-on sur le site qui révèle l’affaire, le camouflage à radar pourrait connaître sous peu de nombreuses variantes animales: moutons, chèvres et poules en tout genre.

A Genève, pourquoi ne pas imaginer pareilles caches dans de faux platanes, de faux poteaux, voire de faux gendarmes, tant qu’à faire?

Mais non, tout ça c’est du bidon! La vache radar est une invention de l’Echo de la boucle, un site d’information de Besançon qui aime glisser du poil à gratter dans l’actualité.

Ce n’est pas lui pourtant qui a annoncé l’histoire du nouveau radar à 300 millions de l’armée suisse. L’engin qui prend les vaches en mouvement dans les montagnes pour des objets ennemis. Car ce n’est pas un gag, hélas!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.