22/04/2015

Le piano désaccordé

La musique, c’est bon pour le moral! C’est dire si les humains en ont besoin lorsqu’ils sont hospitalisés…

Dans un pavillon de Belle Idée trône un piano désaccordé qui sonne faux et heurte les oreilles sensibles. Un patient en fait la remarque à un proche.

Ni une ni deux, ce parent entreprenant réagit: il contacte un accordeur de piano, s’engage à payer les 200 francs de l’intervention et s’arrange pour qu’elle soit faite le plus vite possible.

Notre homme, qui connaît la musique, téléphone au pavillon pour avertir qu’un professionnel passera le lendemain accorder l’instrument.

Mais qu’avait-il fait, le malheureux: oser prendre une initiative, sans être de la maison! Au bout du fil, une dame en blouse blanche lui passe un savon. Genre, mais de quoi je me mêle? Les soignants ont d’autres problèmes plus importants à régler qu’un piano désaccordé!

Notez que ça ne lui coûte rien, cette remise en harmonie. Ça pourrait même faire plaisir aux patients, la musique étant aussi la langue des émotions…

Bien que sonné par cet accueil réfrigérant, l’entreprenant téléphone à l’administration pour expliquer l’affaire. On se renseigne, lui dit-on.

Renseignements pris, il apprend qu’une telle initiative citoyenne n’est pas envisageable. L’hôpital disposant d’un service d’entretien, il faut passer par lui quand il y a un problème.

Les équipes doivent le contacter pour obtenir un bon de réparation, au service de trouver ensuite une solution. Si d’aventure un accordeur de piano fait partie du personnel technique, en avant la musique!

Tout est décidément question de tempo…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Les service généraux sont à requérir pour trouver des solutions comme celle décrite dans l'article mais comme le monde semble de plus en plus désaccordé bien que je comprenne le sentiment du patient ,l'instrument quand à lui reflète bien le monde actuel
De toutes manières on connait des communes qui demandent des devis en Allemagne pour réparer une chaine tandis que sur place on a des forgerons ou autres hommes de métier et Suisses qui savent tout aussi bien travailler
D'où la rigolade en voyant une machine disparaitre car la réparation payée d'avance et à un Roumain elle n'est jamais réapparue
Aussi ce piano désaccordé n'est que le reflet de la bêtise humaine qui va en grandissant

très belle journée

Écrit par : lovejoie | 22/04/2015

Bonsoir,

Au final, votre post démontre que les fous ne sont pas toujours cantonnés dans les cellules.

Une bonne paire de claques à la dame en blouse blanche : elle doit certainement les aimer, son comportement démontre qu'elle aime aussi se vêtir de cuir noir ou de latex doré pour avoir osé pondre une réponse aussi niaise et absurde.

Écrit par : Keren Dispa | 22/04/2015

Les commentaires sont fermés.