08/05/2015

Cherchez l'erreur...

Le principe du Cassis de Dijon, ça vous dit quelque chose?

Je vous la fais courte, car ce principe économique fait débat depuis 2010, et que ce n’est pas encore terminé…

Cette arme contre les entraves au commerce entre l’Union européenne et la Suisse était censée provoquer une baisse des prix chez nous. A l’évidence, ça n’a pas marché. Ou pas encore.

N'empêche. Avant d’être un principe, le Cassis de Dijon est surtout un produit. Une liqueur de belle couleur tirant à 15 degrés et qui se marie à merveille au Bourgogne aligoté pour faire du kir.

C’est justement pour faire ce cocktail que Jean-Jacques descend l’autre jour à la cave chercher la fameuse crème de cassis. Des amis bourguignons arrivant bientôt, il s’agit de bien les accueillir.

Mince! La dernière bouteille a été sifflée. Monsieur file à la Coop voisine pour en acheter une autre. Rupture de stock. Ils font exprès ou quoi?

Madame se presse alors au Casino de Divonne. Pas vers les machines à sous, mais devant les rayons du grand magasin où il y a l’embarras du choix. Faut savoir que 21 maisons françaises produisent cette crème liquoreuse.

La cliente prend la même marque que d’habitude, même bouteille, même contenu. Tout pareil. Sauf le prix!

Le Cassis de Dijon est à 5 euros 90 à Divonne, à 14 fr. 90 à la Coop. Cherchez l’erreur…

Ou ne cherchez plus!

Prévoyez plutôt une virée à Dijon pour aller y déguster un kir. Ce sera encore meilleur. Car la ville ne se limite pas à son cassis et à sa moutarde. Elle réserve d’autres bonnes surprises... Dont une chouette!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.