18/07/2015

Douche salissante

Au XXIe siècle, à Genève, une jolie jeune femme a le droit d’aller se baigner seule au lac sans être harcelée. Et pourtant…

Une ravissante brune des Eaux-Vives aime bien aller piquer une tête dans le lac pour se rafraîchir les idées et le reste.

A Baby Plage, c’est l’idéal. Le lieu est fréquenté par des familles, l’ambiance est bon enfant et elle y trouve sa place.

Les choses se corsent à la sortie du bain. Quand il faut aller se doucher pour tenir à distance les puces de canard.

La douche se trouve en retrait de la plage, dans un coin discret. Fort bien. Mais qui a eu l’idée saugrenue de laisser deux bancs publics juste à côté de cette installation à ciel ouvert?

Car ces bancs, ces temps, sont squattés par des hommes. Pas des raffinés, hélas. Plutôt du genre lourd, cuité et libidineux.

Ils se trouvent donc aux premières loges pour mater les nageuses et commenter leur physique. Ils ne s’en privent pas. Ils en rajoutent.

Et c’est intolérable pour la jolie brune et toutes les autres. Que faire pour éviter de se sentir ainsi salie sous la douche?

La Ville de Genève, si soucieuse de l’égalité des sexes, devrait trouver une solution: protéger la douche des regards lubriques, déplacer les bancs, ou autre. Mais vite, ça urge!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

"Car ces bancs, ces temps, sont squattés par des hommes. Pas des raffinés, hélas. Plutôt du genre lourd, cuité et libidineux."

Une photo n'aurait pas été de trop!

Écrit par : Patoucha | 19/07/2015

Les commentaires sont fermés.