24/07/2015

Chaleur inégale

Après ces jours de grande suée, j’en viens à réaliser que nous ne sommes vraiment pas égaux devant la forte chaleur.

Il y a des gens qui la supportent, d’autres qu’elle indispose. Il y a ceux qui s’épanouissent dans la canicule, arborant leur hâle, sourire aux lèvres. Et ceux qui virent grincheux et migraineux passé les 33 degrés.

A quoi tient cette inégalité? A des questions d’âge, de morphologie, de culture. Ça tient aussi aux employeurs: certains ont un plan canicule et suivent les directives à la lettre. Alors qu’ailleurs, c’est le désert…

Grande chaleur et lecture sont ainsi incompatibles, selon des directives de sécurité. D’où cette fermeture temporaire des bibliothèques de Saint-Jean, Pâquis et Eaux-Vives. Bien.

Pendant ce temps, touffeur et travail en plein air ne dérangent personne puisque l’on bosse en plein cagnard sur les chantiers, aux champs ou sur le tarmac de l’aéroport. Et c’est pô juste!

De mon côté, je me demande à quoi bon travailler encore par 35 degrés sous toit, dans la pénombre, avec une ventilation qui me file le torticolis et la crève.

Allez hop, je ferme boutique et file prendre l’air du large. Je serai de retour à la rentrée des classes. Avec une plume toute fraîche à tremper dans l’encre bleue. D’ici là, bel été à tous!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.