02/09/2015

Les petites attentions

Ce qui semblait autrefois normal paraît aujourd’hui presque exceptionnel, au point d’en faire une chronique. Je veux parler de ces petites attentions commerciales qui détendent l’atmosphère…

Un Monsieur débarque l’autre jour à la Fnac, un peu à cran. La raison? Il vient de retrouver un bon cadeau de 400 francs dont la date de validité est échue depuis deux ans et demi.

Notre homme s’attend à ce qu’on lui dise trop tard, c’est fichu! Il a déjà en tête tout ce qu’il avancera pour faire valoir ses droits. Mais il n’a pas le temps de sortir le grand jeu: à l’accueil, l’employée lui fait aussitôt une fleur.

Elle lui dit d’utiliser la totalité de son bon dans la journée, à titre exceptionnel. «Vous n’avez le temps? Prenez la semaine pour faire votre choix.» Là ce n’est plus une fleur, mais le bouquet!

Ailleurs en ville, une inconditionnelle de la bonne vieille machine à écrire reçoit chez elle un technicien qui vient lui remplacer le ruban correcteur de sa Brother. Oui, cela se pratique encore! Au moment de se faire payer, il dit que c’est à bien plaire. Et des deux billets qui lui sont alors tendus, un vert et un jaune, il prend la plus petite coupure. La retraitée n’en croit pas ses yeux.

Tout comme cette cliente qui arrive un matin chez Manor avec sa marmite à vapeur sous le bras, un peu crispée. Son mari n’est pas parvenu à changer le joint du récipient qui a déjà 38 ans au compteur (la marmite, donc). La jeune employée y arrivera-t-elle? Oui, et plutôt facilement. Elle en profite pour resserrer le manche qui branle et changer le capuchon de vapeur. Le tout pour le prix d’un joint (de marmite), le sourire en plus. Et ça change tout!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Sympa !

Et moi je parlerai si vous le voulez bien de deux contractuelles...

Pas loin de l'église russe, dans une voiture de prêt, je veux me garer. Zut, pas de disque bleu...

Une brune et une blonde verbalisaient.

Je salue la blonde et lui demande si je peux écrire sur un papier l'heure d'arrivée (il est 11:50).

"Non!"

"Alors, je fais comment?"

"C'est VOTRE problème!"

(...)

Et la brune, qui s'intéresse à la discussion avec un ravissant sourire, ouvre un sac, en sort un disque bleu et me le tend...

Je lui ai embrassé la main de reconnaissance.

Les blondes peuvent être mignonnes, mais les brunes sont fantastiq

Écrit par : vik | 03/09/2015

Eh bien toutes les brunes ne sont pas fantastiques! Hier, je passe la douane pour un pantalon de saison acheté à Paris. Arrivée à la douane suisse, je tend ma détaxe. La douanière souriante calcule et me dit qu'avec le change du jour, je dépasse de 1fr la franchise . 24fr de taxe à payer, sympa, non?

Écrit par : Sophie | 04/09/2015

Les commentaires sont fermés.