08/09/2015

Souriez, disaient-ils

«Souriez, vous êtes filmés».

Il fut un temps où l’on avertissait encore les gens qu’une caméra les surveillait de près. Pour la bonne cause, bien sûr, celle de l’ordre public.

Aujourd’hui, plus besoin de prendre de telles pincettes avec la population: les yeux fureteurs ont envahi l’espace. Ils zieutent aussi bien les rues et les magasins que les routes ou les bâtiments. Entrées et sorties. Sous-sols itou. Ils filment sans mot dire, en continu. Ça peut toujours servir.

Souriez, vous êtes enregistrés. «En toute confidentialité» vous susurre-t-on à l’oreille, lors d’un téléphone à une assurance ou à une administration. Vous êtes également suivis à la trace après chaque clic sur votre ordinateur, après chaque achat dans le magasin où vous avez une carte fidélité.

Ces fouineurs connaissent ainsi tout ou presque de vous. Mais ils n’étaient pas encore allés jusqu’à vous coller si près du corps. En allant renifler sous vos aisselles pour mieux connaître vos performances physiques et les noter. C’est désormais chose faite.

Souriez, vous êtes totalement à poil devant votre assurance-maladie! Grâce aux capteurs et autres bidules électroniques dont les données lui seront transmises, la CSS saura qui fait du sport et à quel rythme, qui mange quoi en quelle quantité.

Histoire de veiller à la santé de ses assurés. Et de fixer une prime maladie au mérite. C’est du moins le concept.

Car qui fait du sport et veille à sa santé ne devrait pas payer les mêmes primes qu’une personne qui fume, boit et ne se bouge pas, n’est-ce pas?

Souriez, qu’ils disaient…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Et bien face à ces gens, je n'ai aucune envie de sourire ...

Certains candidats/es aux Chambres fédérales se baladent dans les rues de nos villes y compris le dimanche : à Morges le week-end dernier - surtout vendredi en fin d'après-midi - on n'en a jamais vu autant au Livre sur les Quais !!!

Heureusement, avec vous le soleil brille tous les jours de l'année, je ne peux que vous dire Merci et vous souhaiter une très belle journée :-))

Écrit par : Marie | 08/09/2015

La dernière phrase prête à sourire car on peut se demander à quelles primes seront condamnés ceux dont le système endocriniens mis à mal par des traitement médicaux et le chauffage au sol, ne peuvent plus vivre comme souhaité par ces perfectionnistes du comportement qui eux n'ont jamais turbiné ni accouché sans césarienne ni soigner des gens route leur vie
Le cerveau de ces technocrates qui prétendent ceci ou cela ne contient finalement qu'un concentré de stupidités
Très bonne journée

Écrit par : lovejoie | 08/09/2015

Remarquez si ces technocrates théoriciens sont les mêmes qui ont jugé bon de diminuer la luminosité des lampadaires publics ceci bien avant que le jour se lève ce qui permet aux voleurs qui très souvent agissent avant l'aube ,on est pas sorti de l'auberge des contrariétés
Quand aux caméras de surveilance vu leur cout de maintenance beaucoup de Communes n'arrivent même plus à les faire réparer
Et on continue à nous prendre pour des ploucs/rire

Écrit par : lovejoie | 08/09/2015

Cessez de payer les primes d'assurance, vous serez mis aux poursuites.
Lorsque le commandement de payer arrive, faites opposition totale.
Lorsque vous êtes convoqué au Tribunal de 1ère instance pour la mainlevée d'opposition, allez-y. Ne ratez pas le rendez-vous.

Dites au magistrat que vous faites opposition parce que l'assureur ne vous a pas demandé la permission de vous filmer ni d'utiliser vos données personnelles.

Faites jurisprudence.
Baladez-les.

ça peut durer quelques années.
En attendant, consignez les sommes dans une enveloppe, prêtes à être remises à l'assureur si vous n'obtenez pas gain de cause.

Et ne tombez pas malade entretemps ; sinon, piochez dans l'enveloppe pour vous soigner.

Écrit par : Keren Dispa | 08/09/2015

Bonjour,
Désolé, je suis anonyme...Juste pour vous dire bravo pour votre billet. Je ne sais pas si les gens sont devenus fous... Cette idée de mesurer les données vitales, afin de prendre certaines décisions, cela porte un nom : eugénisme. Tout a été dit et écrit sur l'eugénisme, par de brillants penseurs, notamment dans le domaine des sciences et de la philosophie. Mais nous vivons dans un pays qui est gouverné par des comptables. Comptabilité, c'est bien. Mais, ça n'empêche pas de lire, n'est-ce pas ?

Écrit par : Joe Dassin | 08/09/2015

Les commentaires sont fermés.