12/10/2015

Le vote de l'au-delà

Nous sommes dans la dernière ligne droite, celle d’avant les élections fédérales. Ça vous rappelle quelque chose?

Les partis tiennent des stands dans les rues pour se rapprocher du bon peuple; les bobines des candidats se baladent à longueur de journée sur les bus de la République; les débats sont organisés un peu partout pour rappeler les enjeux du scrutin. Et malgré tout, les électeurs sont mous à la détente.

Les citoyens qui ont le droit de vote l’exercent trop peu et ceux qui aimeraient se prononcer ne peuvent pas le faire. Ou plus. A moins que?…

Une dame que je connais bien a reçu deux enveloppes contenant le matériel de vote pour les élections du 18 octobre. Une pour elle, l’autre pour son époux. Oui mais voilà. Son compagnon de vie depuis 60 ans est décédé à la fin de ce printemps.

La veuve est choquée. Car rien ne lui a été épargné, côté paperasse, pour faire savoir à qui de droit que son mari n’était plus de ce monde. Et voilà qu’un courrier officiel invite l’ancien militant à prendre part aux élections fédérales. Extraordinaire, non? Donner sa voix de l’au-delà…

Elle pourrait voter pour son homme: elle sait depuis toujours de quel côté son cœur balance. Mais ça lui file le bourdon. Comme si elle en a besoin! Faudrait peut-être rappeler à ceux qui contrôlent les votes par correspondance dans les EMS de ne pas envoyer de bulletin de vote aux morts.

A la poste, la veuve a finalement collé l’étiquette «décédé» sur l’enveloppe et l’a renvoyée à l’expéditeur. Pour qu’il sache. Ça fera donc une voix de moins aux prochaines élections fédérales. Dommage!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.