06/11/2015

Coincés dehors

L’entrée du vieil immeuble des Pâquis est située dans un passage conduisant à une cour intérieure.

Dans cette cour se trouve un ancien atelier d’artisan qui a changé de statut. Après transformations, le bâtiment abrite aujourd’hui un bureau d’architectes et quelques logements. Chic et haut de gamme, forcément.

Les nouveaux venus devaient savoir qu’ils mettaient les pieds dans un quartier populaire. Un quartier vivant, bruyant et odorant. Chaud, parfois! Certains propriétaires l’ont découvert sur place. Et ça les dérange.

Je vais faire court, les histoires de voisinage n’étant jamais simples… Toujours est-il que pour sécuriser les lieux, un portail à digicode a été posé tout au début du passage menant à la cour. Les locataires du 34 rue de Zurich doivent donc passer cette première porte pour accéder à celle de leur immeuble.

Comme ils en connaissent le code, tout va pour le mieux. Mais lundi dernier, il avait changé. Sans qu’ils en aient été avertis. Mince alors, je fais comment pour rentrer chez moi?

Eh bien tu te débrouilles! Tu passes par l’arrière-salle du restaurant voisin qui débouche dans la cour. Tu tâches d’obtenir par la bande les bons chiffres que tu t’empresses de filer aux voisins.

Ou alors tu appelles police secours, tellement c’est insupportable de se trouver ainsi bloqué dehors. Et t’envoies la facture à celui qui a changé le code sans se préoccuper des conséquences.

A noter que les locataires n’ont pas encore reçu officiellement la combinaison de numéros leur permettant de rentrer chez eux. C’est vraiment se moquer du monde.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.