18/11/2015

Douceur au réveil

Vous prendrez bien un zest de douceur pour changer des horreurs que nous découvrons ces jours.

L’histoire m’est contée par une dame qui a subi dernièrement une petite intervention chirurgicale.

Avant de passer sur le billard, elle fait connaissance avec celui qui va bientôt l’envoyer dans les vapes, le temps de l’opération. Un anesthésiste charmant, paisible et qui lui inspire confiance. Bref, un bon professionnel.

L’opération se déroule comme sur des roulettes et la patiente peut quitter rapidement le milieu hospitalier. Quelques jours après son retour à domicile, elle découvre avec surprise un paquet dans sa boîte aux lettres.

Et que contient ce petit colis expédié par l’aimable anesthésiste? Des somnifères, des cachets, des analgésiques? Rien de tout ça! Il y a là-dedans, bien emballé, un pot de miel de la région vaudoise. Avec un gentil mot du toubib lui adressant ses vœux pour un heureux rétablissement.

Un pot de miel! Si la dame ne guérit pas illico après pareil traitement, c’est à n’y rien comprendre. Car il n’y a rien de mieux pour nous adoucir la vie.

Une production genevoise y travaille d’ailleurs, selon l’information parue dans le tout ménage d’automne des SIG. La start-up Bees4You a ainsi récolté, en juillet, son premier miel urbain issu des ruches installées chez ses clients, dont l’Hospice général ou la Fédération des entreprises romandes. Bravo!

A quand des ruches sur le toit de l’Hôpital cantonal? Ce serait top! Tous les toubibs pourraient alors offrir ce produit sain et local à leurs malades. Et ça aiderait drôlement à faire passer la pilule…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.