28/11/2015

Une aide concrète

partage2015.jpgAujourd’hui, dans le canton de Genève, 900 bénévoles sont sur le pont. Rien que ça, c’est un événement en soi, à l’ère du chacun pour soi!

Si autant de personnes donnent de leur temps et de leur énergie pour une cause, il faut vraiment qu’elle soit bonne, ou juste, voire les deux à la fois.

C’est le cas du Samedi du Partage!

Des volontaires seront présents toute la journée dans 75 supermarchés genevois pour récolter des marchandises que les clients voudront bien leur donner. Marchandises qui seront ensuite redistribuées gratuitement, au fil des mois, à une cinquantaine d’associations venant en aide aux personnes vivant dans la précarité. Tel est le principe de cette opération qui a lieu deux fois l’an.

Pour ces emplettes solidaires, le sac en papier bleu ciel, signé Zep, fera l’affaire. On y glissera à l’intérieur des produits non périssables, de ceux que vous et moi utilisons au quotidien. Les gens en difficulté mangent la même chose que nous, quand ils le peuvent.

En juin 2015, le Samedi du Partage avait collecté 121 tonnes de vivres et de produits d’hygiène. Pour la collecte de fin novembre, il en faudrait bien davantage, tant les besoins ont augmenté. J’exagère? Hélas pas.

Il y a toujours plus de personnes qui ne parviennent plus à joindre les deux bouts et qui recourent à l’aide alimentaire. Celle-ci est fournie, en partie, par les réserves du Samedi du Partage.

Et même s’il faut engranger des tonnes supplémentaires aujourd’hui, on peut aussi offrir, selon nos moyens, un litre d’huile ou un kilo de sucre. L’essentiel, comme disait l’autre, c’est de participer.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.