08/12/2015

Vol de pingouins

Ils ont disparu sans crier gare dans la nuit de samedi à dimanche et ont été vus, pour la dernière fois, sous un stand du parc des Bastions, après la course de l’Escalade.

Une chose est sûre, ils ne sont pas partis tout seuls comme des grands en dandinant du popotin…

Il y a bien eu vol de pingouins. Faut le faire! Même si ce ne sont pas de vrais animaux en plumes et en palmes, mais des copies, fabriquées en je ne sais quoi. Qu’avaient-ils donc en tête, les lascars, en piquant ces quatre grands oiseaux en livrée noire et blanche?

A part faire de la figuration sur une banquise à la dérive, pendant la conférence sur le climat à Paris, je ne vois pas à quoi peuvent servir ces pingouins. Si ce n’est faire bêtement l’objet d’un gag et être ensuite livrés à eux-mêmes sur la voie publique.

D’où cet étrange avis de recherche, lancé par l’agence événementielle Ikou, qui tient à ses protégés. Si vous croisez des pingouins dans la rue, dans une poubelle ou abandonnés dans un coin improbable, il faut la contacter. Ou alors pousser jusqu’à Rive pour les déposer au bureau des objets trouvés.

Bureau qui sera ravi de les accueillir. Car ce lieu est une véritable arche de Noé. On y trouve absolument de tout. Et même des cochons tirelires qui bossent pour la Thune du Cœur…

Ben oui. Les personnes qui retrouvent ce qu’ils ont perdu grâce à ce service public glissent parfois quelques pièces dans la crousille, tant ils sont contents. Au fil des mois, ça fait une jolie somme! Merci à tous ces gens dans la lune et à celui qui a lancé l’idée de cette collecte. Alors bonne retraite, Frédéric!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.