23/12/2015

Trop ou trop peu

Certains me chuchotent que j’en fais peut-être un peu trop pour Jules. Et pas assez pour le reste. Peut-être. Mais je n’ai plus guère le temps de faire autre chose…

D’ailleurs, cette quête est de saison. Si je ne la fais pas en ces jours de fin d’année, à quoi bon?

A l’approche des Fêtes il y a, dans ce canton, des personnes qui vivent dans l’abondance et le luxe et ne savent plus comment dépenser leur argent, tant elles en ont. Qu’elles pensent donc à la Thune du Cœur!

Car dans ce canton riche, il y a aussi des gens qui n’ont plus rien, ou pas grand-chose, et qui ont besoin d’un sérieux coup de main. Alors on retrousse les manches et on file ce qu’on peut pour les aider.

Josiane est ainsi venue me confier ses réserves de monnaie dans un petit cochon jaune. Adorable, comme ces rouleaux de sous venus de l’Atelier Bricolens, qui ne rate jamais la Thune.

La commission sociale du comité coopératif de Migros Genève envoie également ses économies à Jules et remercie «l’équipe» de l’encre bleue. Mais c’est moi qui la remercie de ce don, et plutôt deux fois qu’une!

Et puis j’ai vite fait un saut à la Revue pour constater que mes petits cochons posés à l’entrée ont bien boulotté, et que ce n’est pas fini: le spectacle joue les prolongations jusqu’au 3 janvier, qu’on se le dise!

 

 

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.