07/01/2016

Remise à la rentrée

Les Rois sont passés et la Thune du Cœur n’est toujours pas remise! Vous allez penser que j’exagère. Mais c’est la faute à ces vacances qui n’en finissent pas… Promis, ce sera chose faite le lundi 11 janvier, le jour où la vie reprend à Genève.

Ce petit rappel pour signaler à tous ceux qui veulent encore remplir la panse de Jules qu’il faudrait le faire d’ici là, sans quoi leurs sous patienteront jusqu’à la prochaine Thune.

Les dames paysannes de Chancy ont veillé à le nourrir à temps, tout comme l’école Ferdinand Hodler, le salon de la bougie et celui du santon de Provence. Arlette et les amis du P’tit Bel-Air ont aussi fait grossir le nourrain, et il a bien aimé! Un club d’aînés a également fait un joli versement à Jules sans préciser du tout où il se trouve. Je fais comment pour le remercier? Qu’il se manifeste si jamais!

Pendant ce temps, ça remue ferme dans mon bureau. Les cochons mis en pension un peu partout pour boulotter de l’oseille rentrent à la queue leu leu au bercail. Et faut voir ce qui les attend: je leur ouvre vite fait le bide. Ils rendent alors tripes et boyaux, avec des fortunes très diverses, mais dans un joyeux tintinnabulement de thunes. C’est la boucherie enchantée!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

En attendant la Thune du Coeur, leçon de catéchèse à propos des Rois et de Etoile.

La catéchète: Alors, mes enfants, j'attends vos commentaires sur l'Etoile
Et nous ne sortirons pas d'ici d'ici-là!

Silence religieux.

Enfin Philippe le menton plongé dans sa manche se redresse. Il lève la main.


- Alors, Philipe, cette Etoile?

- Ben, M'dame! heureusement qu'il faisait beau...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 07/01/2016

Les commentaires sont fermés.