28/01/2016

L'arroseur arrosé

Le sujet ne vole pas bien haut, et même plutôt bas. Mais il passionne, si j’en crois le nombre de réactions que je reçois chaque fois qu’il est ici question de toilettes publiques.

Pour rester dans ce sujet inépuisable, j’en ai appris une bien bonne.

On m’a ainsi parlé d’un truc assez marrant pour lutter contre l’incontinence publique. Autrement dit contre les pipis sauvages des êtres qui se soulagent n’importe où, ni vu ni connu, faute d’avoir trouvé un endroit fait pour ça.

Bref, des chercheurs ingénieux ont mis au point une peinture hydrophobe du plus bel effet. Posée sur un mur, elle le rend imperméable au liquide. Mieux: quand un jet arrive avec une certaine pression sur ce revêtement répulsif, c’est l’effet boumerang assuré. Le retour direct à l’expéditeur. L’arroseur arrosé. Sur les pieds, de préférence!

La chose a été mise en pratique au printemps dernier dans un quartier festif de Hambourg, où les habitants en avaient marre de respirer des relents d’urine laissés par les fêtards. Ils ont donc badigeonné de cet enduit magique les murs les plus exposés et posé des panneaux disant aux intéressés les risques encourus. Un pisseur averti en vaut deux…

Après Hambourg, c’est San Francisco qui a testé la peinture «Ultra-ever-dry» dans ses rues animées, avec des résultats assez prometteurs. On se prend à rêver d’une solution miracle…

Las, les articles ne disent pas les solutions de repli qu’ont trouvé depuis les noctambules pour soulager leur vessie, après la tournée des bars. Tel est bien le problème. M’est d’avis qu’on n’est pas encore sorti de l’auberge!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.