10/02/2016

La santé des abeilles

Mettre le nez dehors? Faut vraiment le vouloir, ou le devoir: le temps est tout sauf aguichant! Pourtant, des tas de fleurs s’épanouissent déjà dans les prés ou les plates-bandes alentours. Des primevères, crocus et perce-neige, qui n’ont pas eu trop à percer cet hiver.

J’admire depuis toujours ces fleurs qui annoncent le printemps. Mais après avoir écouté l’émission «On en parle» de la RTS, j’aimerais carrément en planter, pour qu’il y en ait davantage.

Parce que si j’ai tout bien compris, ces plantes à floraison précoce fournissent aux abeilles, avec les saules, les noisetiers et les cornouillers, le pollen dont elles ont cruellement besoin pour nourrir leurs larves.

Si elles n’ont pas assez à becqueter à cette période de l’année, ces futures butineuses ne pourront pas se développer. Et ce serait plutôt moche!

Alors pour que ces mouches à miel puissent continuer à faire leur boulot dans un monde qui leur est toujours plus hostile, les humains pourraient peut-être leur donner un coup de main. En faisant pousser, par exemple, des plantes à floraison précoce dans leur jardin ou dans des bacs, sur les balcons.

Ceux qui possèdent un coin de terre pourraient aussi y planter des saules ou d'autres arbustes fleurissant tôt dans la saison. Les abeilles passeraient ainsi bien mieux ce moment critique, et ce serait bénéfice pour tous.

La nature étant bien faite, les butineuses s’en iront ensuite polliniser les fleurs des arbres à fruits, ce qui assurera une bonne récolte de cerises ou de pommes. Miam…

Sans oublier le miel. Slurp…

C’est décidé, je plante demain des crocus!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Il y a mieux à faire ! signer la pétition en ligne contre les produits toxiques de Monsanto et autres Syngenta tels que les néonicotinoïdes. http://protegeonsabeilles.ch/

Écrit par : Pierre Jenni | 10/02/2016

C'est franchement curieux de parler de ça, cette année où les fleurs sont tragiquement en avance. Toujours un peu à côté de la plaque, les écolos...

Écrit par : Géo | 11/02/2016

Les commentaires sont fermés.