11/02/2016

Encore les abeilles...

Planter des crocus? Il y a mieux à faire pour sauver les abeilles, me signale Pierre, en réaction à l’encre d’hier. Mieux vaut signer la pétition en ligne «protégeons les abeilles» visant à interdire les pesticides qui les tuent à petit feu. Ce sera plus efficace.

Ou alors signer cette requête sur les stands de Greenpeace qui se trouvent dans les Rues Basses, me dit-on par ailleurs. Je ne savais même pas qu’une telle collecte de signatures était en cours. C’est dire…

Mais j’ai rattrapé mon retard. J’ai par exemple appris, sur le site de l’organisation citée plus haut, que des experts avaient estimé la valeur économique du travail de pollinisation de nos chères butineuses.

Ne me demandez pas comment ils ont calculé, j’en sais trop rien! Ce boulot représenterait, disent-ils, environ 300 milliards de francs suisses par an…

Braves bêtes! Qu’on les laisse donc faire leur boulot gratos sans les gazer. Ces alliées ailées sont trop précieuses pour qu’on les traite ainsi.

M’est donc d’avis qu’on peut signer la pétition pour assurer leur survie et faire pousser aussi pour elles des plantes à floraison précoce. Histoire de fournir de quoi manger à leurs larves. Les deux choses sont compatibles.

Que faire autrement? Attendre que les abeilles aient disparu de nos vies pour les regretter et pleurer sur notre triste sort? Ce serait pas très malin.

Autant agir pour elles maintenant, même si cette action n’est qu’un grain de sable. Notez qu’avec la raréfaction de ce matériau à la surface du globe, c’est toujours bon à prendre!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Un peu à contre-courant, mais pour mieux enfoncer le clou, je vous encourage à prendre connaissance de cette contribution : http://latetesousleau.blog.tdg.ch/archive/2016/02/08/pourquoi-il-ne-faut-pas-interdire-les-neonicotinoides%C2%A0-273923.html

Écrit par : Pierre Jenni | 11/02/2016

Ces braves gens de Greenpeace ignorent beaucoup de choses sur les abeilles :
1.- A force de sélections, les humains ont créé des abeilles domestiques peu capables de résister et de s'adapter aux circonstances.
2.- Il n'y a pas que des abeilles domestiques. Les sauvages contribuent largement à la pollinisation. Alors les calculs "économiques" de Greenpeace...

Écrit par : Géo | 11/02/2016

Allez, encore une petit dernier pour la route. http://www.pollinis.org/

Écrit par : Pierre Jenni | 11/02/2016

Les commentaires sont fermés.