13/02/2016

Un temps à carnaval

Coincés, les Genevois? Pas tant que ça!

Suffit de voir ces déhanchements lascifs qui pimentent les nuits de nos boîtes et font chavirer toute la République. Bon. Vous me direz que tout ça se passe dans des lieux fermés et feutrés…

Parce que sur la voie publique, c’est une toute autre histoire. Pas de danses endiablées, pas de tenues excentriques ou de musiques pétaradantes. Les cliques, non merci. Genève n’est pas encore prête à rivaliser avec Bâle, Lucerne ou même Moudon et ses Brandons.

Dans la ronde des carnavals, la Cité de Calvin est décidément à la traîne. Elle a pourtant tout essayé.

Il fut un temps où le Palladium se drapait de couleurs brésiliennes pour danser la samba. Onex s’est pris de passion pour les Guggenmusik. Des associations ont lancé d’éphémères réjouissances carnavalesques. Ça n’a jamais vraiment pris. Faut croire que cette fête n’est pas dans notre ADN.

Certains y croient encore dur comme fer. Sauront-ils faire souffler ce petit vent de folie sur le reste de la ville? Car le Carnaval aux bains, qui va vivre sa 5e édition, se tient pour l’essentiel sur la jetée des Pâquis.

On y croisera ce samedi après-midi des poulpes géants dans le jacuzzi et on pourra faire une chasse au trésor en compagnie de Phileasardine Fogg et Passe-partout. Normal, le thème des réjouissances se situe vingt mille lieues sous les mers.

Avant le feu d’artifice, mais après le concours de déguisements des enfants, le Bonhomme Hiver sera brûlé. Sous les flocons, t’y crois pas…

Alors bon carnaval aux uns, bonnes vacances aux autres, et joyeuse fête aux amoureux!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.