18/02/2016

Mendicité encouragée

Les temps changent, pas vrai?

Autrefois figurait, dans les ascenseurs ou les halls d’entrée d’immeuble, l’avis «Colportage et mendicité interdits». Ça vous rappelle quelque chose? C’était avant que les bâtiments ne se barricadent derrière des portes à digicodes pour repousser les intrus.

Aujourd’hui, faire la manche n’est toujours pas en odeur de sainteté dans la République puisque ceux qui la pratiquent sont amendables. Bien.

Or voici qu’une nouvelle pub pousse à la mendicité pour obtenir l’objet de son désir! Les bas m’en tombent.

Oh, bien sûr, on dira que c’est de l’humour. A prendre au deuxième ou au troisième degré. Un message adressé aux jeunes. Un clin d’œil complice.

Mon œil! Mais je dois être trop vieille pour piger. Alors venons-en aux faits.

La pub de cette multinationale de la bouffe sur le pouce pose tout de suite la question vitale: «Tu as de l’argent?» S’ensuit un jeu de piste graphique avec question et réponse à la clé.

Tu as de l’argent? Ouais! Alors va directement au Big Mac qui t’attend là. Wouah!

T’en as pas? Tu sais chanter? T’as un chapeau? Alors chante dans la rue! On devrait te donner de l’argent… T’en reçois pas? Alors demande à mémé.

Et pourquoi pas à pépé, pendant qu’on y est!

Mendiez donc, vous qui n’avez pas de quoi vous offrir ce «must»…

Un comble, cette pub! Ou alors un truc furieusement tendance. Le travail devenant une marchandise toujours plus rare pour les jeunes, il ne leur restera bientôt plus qu’à faire la manche pour trouver à manger. Tout, mais pas ça…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Les BRAS m'en tombent, Julie. Pas les bas !

Écrit par : Romy Stratta | 18/02/2016

" Les BRAS m'en tombent, Julie. Pas les bas ! "

Et pourquoi pas ?

Des porte-jarretelles défaillants ça existe. Relisez bien la phrase précédente et vous en comprendrez la raison !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 18/02/2016

Les commentaires sont fermés.