15/03/2016

Un atelier sous l'eau

«Allô, allô? L’eau me tombe sur la tête! Elle coule de l’appartement d’en dessus par le trou de la lampe et se déverse dans mon atelier. Il y en a partout. J’ai besoin d’un coup de main! Allô, allô??»

Cet appel au secours a été lancé par Michel Baumgartner vendredi 11 mars vers midi. Lundi, il attendait toujours…

Ce peintre paysagiste aurait sans doute dû appeler les pompiers. Ils se seraient déplacés, eux. Mais l’artiste n’y a pas songé. Il a contacté sa régie et son assurance commerce. Faut dire que l’inondation a eu lieu dans une maison classée, au cœur du Vieux Carouge.

On lui a promis un aspirateur à eau, mais il n’en a pas encore vu la couleur. Alors depuis vendredi, il retrousse ses manches et pompe avec des serpillières et du papier ménage la moquette imbibée de flotte. Plus tout le reste.

Le sinistré ne sait plus trop où donner de la tête, entre les coups de fil à passer à gauche à droite pour obtenir une aide concrète, et tenter de faire sécher l’intérieur de son atelier.

Car tout son travail a pris l’eau. Les aquarelles sont totalement délavées, les croquis botaniques gouttent, les toiles du Salève ou des Alpes dégoulinent, les blocs à dessins sont trempés et foutus, comme les toiles neuves et les livres d’art. C’en est désolant.

Mais pour le peintre, le plus décourageant est encore de réaliser que son lieu de travail ne pourra pas accueillir ainsi ses élèves. Et qu’il peut plus y œuvrer.

Que faire alors? Il commencera en mai prochain ses stages de peinture à la Perle du Lac, pour croquer le Salève, s'il fait beau. D’ici là, il faudrait tout de même que l’on assèche et sécurise son atelier, avant que plafond ne lui tombe sur la tête!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

"et pompe avec des serpillières et du papier ménage" Il y aurait des chapitres à écrire sur une civilisation qui vote écolo et saccage des forêts pour des couches culottes et des rouleaux de papier ménage. Ce n'est pas tout-à-fait par hasard que les bobos sont méprisables et méprisés...

Écrit par : Géo | 15/03/2016

Les commentaires sont fermés.