05/04/2016

Gagnant-gagnant

La nouvelle réjouissante est parue dans les quotidiens à couleur orange et rouge, mais rien dans le bleu. De bleu, ça manque! Alors je vous la fais courte, et tant pis si vous l’avez lue ailleurs…

Car cette action sensée tombe juste à point, en ces temps de grands déséquilibres. Sur cette planète, il y a ceux qui mangent beaucoup trop et qui se font du mal. Et ceux qui ne mangent pas assez et qui vont mal. Ou pire encore.

Les premiers paient des fortunes pour maigrir, les seconds n’ont pas un sou pour grossir. Tout ça n’est pas bien normal.

Un médecin et pasteur vaudois à la retraite a longtemps médité sur le sujet avant de proposer une formule simple comme bonjour, à portée de presque tous. Elle se nomme «Des calories pour la vie» et fait des émules dans la région, depuis décembre 2015.

En gros, Marc Subilia propose aux adultes bien portants de se priver d’un repas par semaine (le soir, de préférence) et d’offrir le prix qu’il aurait coûté à une association luttant contre la faim dans le monde.

Côté estomac, la privation est minime et salutaire. Ce n’est pas un jeûne d’une semaine, tout de même! Côté budget, cette action solidaire ne demande pas un franc de plus, ce qui peut rassurer certains ménages. Et du côté de la tête et du cœur, c’est tout bénéfice: on se fait du bien en aidant les autres, que demander de plus?

Les personnes intéressées par cette démarche se renseignent sur le site www.descaloriespourlavie.ch où elles peuvent s’inscrire, voire se procurer des brochures, ou contacter l’association sise route du Zéphyr 7, 1817 Brent.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

C'est vrai mais vous oubliez une catégorie d'individus qui eux sont dégoutés de la nourriture
Ceux pour qui le mot manger représente à lui seul une punition .Tous ceux qui se sentent méprisés par le pouvoir .Car en obligeant les personnes âgées ainsi que les handicapés à courir avec leurs sacs poubelles le réflexe du dégout de tout s'est installé chez ceux qui déjà enfants étaient punis de la table pour x raisons
A force de punitions en rapport avec le manger suivies de régimes pour mieux installer le déni du bien manger ,tous ne font pas une maladie pour trois fois rien ayant appris dés leur naissance à ne manger que pour survivre à l'inverse de beaucoup d'autres qui ne vivent que pour manger
Très belle journée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 05/04/2016

Les commentaires sont fermés.