19/04/2016

Le temps de respirer

Des magasins ouverts jour et nuit? Et puis quoi encore!

Aux dernières nouvelles, il serait question de faire tomber les tabous. De s’adapter à un nouveau mode de vie. Pourquoi fermer les commerces en début de soirée et le dimanche, quand tout le monde veut précisément faire ses achats à ces moments-là?

Pour répondre à la demande des consommateurs, il faudrait donc que les marchandises soient en permanence accessibles et achetables. Pour avoir tout, tout de suite.

Comme des enfants gâtés qui font leur crise!

D’abord j’ai rien demandé du tout, même si les décideurs parlent au nom des consommateurs. Ensuite, pas dit qu’une plus longue ouverture des magasins soit la meilleure réponse qui soit aux problèmes qui plombent le commerce de détail d’ici: les achats à l’étranger et sur Internet.

Enfin, est-ce souhaitable, pour les vendeurs comme pour les clients, de prolonger jusque tard dans la nuit la fièvre des achats? Il y a mieux à faire.

Car il est un temps pour tout.

Et je préfère le temps de la fleuriste, qui nous fait si bien respirer. Celui qu’elle prend pour écrire à la craie, sur l’ardoise de sa vitrine "Juste en passant", la citation d’un auteur. Paraît que des amateurs de pensées font le détour par Micheli-du-Crest pour les découvrir, au milieu des fleurs.

En date du 10 mars, Boris Vian: «Ce qui m’intéresse, ce n’est pas le bonheur de tous les hommes, c’est celui de chacun». Ou le 7 avril: «Ce n’est pas en tournant le dos aux choses qu’on leur fait face». Signé Pierre Dac, bien sûr.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

A chaque commerçant de décider ce qui est bon pour son commerce. Mais si rien n'est fait pour assouplir la législation la migration vers les achats en ligne va s'accentuer avec livraisons à toutes heures. LeShop livre officiellement jusqu'à 21.00 mais il n'est pas rare que les livreurs doivent pousser jusqu'à minuit.
L'argument des syndicats ne tient pas la route. Les gens demandent du travail. Et le travail du soir ou du WE est mieux rémunéré.
C'est fou cette tendance à vouloir faire le bien des gens malgré eux.

Écrit par : Pierre Jenni | 19/04/2016

Si les achats hors frontière se multiplient, ce n'est pas uniquement question prix mais très probablement - voire plus que probable - en raison de la diversité de l'offre et des prix !

A l'heure du web où l'on peut - sans difficulté - visionner les sites des marques de vêtements, chaussures, accessoires, on constate très facilement que le choix est restreint en Suisse d'où sans aucun doute le "tourisme d'achats" hors frontière.

Je prends un exemple très simple : chaussant une petite pointure, il est très difficile de se chausser, comme cela l'est aussi pour les grandes pointures ! Combien de fois me suis-je entendu dire : allez au rayon enfants !

Écrit par : Marie | 19/04/2016

Est-ce qu'on va manger plus, boire plus, user plus nos habits, parce que les magasins seront ouverts plus longtemps?
On aura juste des marchandises à des prix plus élevés, parce qu'il faudra plus de vendeurs qu'il faudra bien payer.

Et personne n'est mort de faim en Suisse un dimanche parce que les magasins étaient fermés!

Écrit par : Moni | 19/04/2016

J'aime bien la phrase à la demande des consommateurs ,quelle hypocrisie quand on sait que ce désir est émis par ce qu'il faut bien nommer une sorte d'esclavagistes figurant parmi ceux qui vont le plus souvent faire leurs achats en France
On a vu chez nous .A force de dire il faut défendre les petits commerces rien n'a changé excepté les rares habitants qui se font livrer à domicile
Beaucoup vont aussi sur France
Sinon c'est comme lorsque les premiers camions Migros sont arrivés ,on entendait pauvres commerçants mais de la part de gens courant au camion et ne revenant dans leur épicerie qu'en fin de mois pour ajouter la somme au carnet qui permettait d'acheter à crédit
Ce qui n'a pas beaucoup changé quand on sait le nombre de gens qui achètent à Coop ou Migros par Internet
On sait aussi qu'il y a beaucoup de gens rêvant de magasins avec des heures d'ouverture comme dans les pays du Sud et je suis d'accord c'est au responsable du commerce à lui seul de décider ce qui est bon ou pas
Mais qui dit heures d'ouverture en plus doit aussi penser personnel en plus et quand on sait la nombreuses paperasse qui fait grimacer les petits commerçants derniers représentant d'une race en extinction on peut douter de leur accord à accepter pour qui connait vraiment l'historique des petits commerces , l'inacceptable
Très bonne soirée

Écrit par : lovejoie | 19/04/2016

Les commentaires sont fermés.