20/04/2016

Les fidèles messagers

Il y a ceux qui guettent la sortie de la première feuille du marronnier pour se croire au printemps et d’autres qui préfèrent scruter le ciel à la recherche de la première hirondelle.

Eh bien sachez qu’elle est enfin de retour! Lundi après-midi, elle et ses compagnes de migration ont tracé des zébrures gracieuses au-dessus des Grottes, au milieu d’un splendide arc-en-ciel.

Dommage que l’ami qui me signale toujours cette arrivée émouvante n’ait pas eu son téléobjectif à portée de main pour immortaliser la scène. Mais on l’imagine volontiers, accompagnée de plein de joyeux trissements aériens.

Ces fidèles messagers du printemps prennent donc ces jours leurs quartiers dans la région, après des milliers et des milliers de kilomètres de vol incessant. Et ils en ont plein les ailes!

Ces grands voyageurs, qui pèsent tout juste 20 grammes, ont ainsi survolé le Sahara et la Méditerranée, puis ont passé sur l’Italie ou le couloir rhodanien avant d’arriver sur les bords du Léman. A nous de bien les recevoir, à leur retour d’Afrique.

Mais nos traditions d’accueil se perdent. Pour les humains comme pour les oiseaux…

Les hirondelles qui viennent ici faire famille retournent toujours pondre au même endroit, là où elles ont leurs habitudes. C’est donc pas chic de détruire ou de boucher leur nid, sous prétexte que ça salit.

Oui, bien sûr, ces cacas d’oiseaux font tache dans le paysage. Et alors? Une fois les petits hors du nid, on poutze. Car c’est plutôt une chance, et non une punition, de pouvoir héberger les messagers du printemps!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

C'est si simple: si on fixe une petit planche sous le nid, il n'y a pas de salissures le long de la façade!

Écrit par : Anne Sofie Annen | 20/04/2016

nous avons d'autres messagers mais sans aile qui eux se font passer pour la Tribune de Genève et ceci juste pour le plaisir de déranger les gens
Il s'agit d'un numéro avec l'indicatif 058 dont les deux derniers chiffres changent sans doute en fonction du soleil ou des nuages
On peut en avoir jusqu'à cinq par jour pour qui a le malheur de répondre

Écrit par : lovejoie | 20/04/2016

Les commentaires sont fermés.