30/04/2016

Une sortie entre filles

Attention, les filles! Les grandes, donc. Si vous allez boire un verre le soir dans un bar, sortez avec une pièce d’identité et tenez-vous à carreau. Les forces de l’ordre font du zèle, parfois.

Mercredi dernier, quatre habitantes des Pâquis passent une soirée entre copines dans un établissement de leur quartier. Elles papotent et rigolent. Rien de mal, a priori. Mais il est tard. Près d’une heure du matin.

La police fait soudain irruption dans le troquet. Paraît que quelqu’un s’est plaint du bruit. Les deux hommes en uniforme demandent aux gens qui se trouvent encore là de quitter les lieux.

Les quatre amies obtempèrent sans faire du foin. Elles allaient partir, de toute façon. A peine ont-elles mis le pied dehors que les pandores exigent leur pièce d’identité et leur demandent de souffler dans l’éthylomètre.

Les papiers oui, souffler, ça non! disent-elles en chœur. Elles logent à deux pas de là et se déplacent justement à pied. A quoi bon?

Mais les policiers n’aiment pas trop que des femmes leur tiennent tête. Ils demandent des renforts, qui arrivent en moins de deux. Ça nous fait cinq policiers pour examiner des pièces d’identité. N’est-ce pas un peu exagéré?

Dans la rue le ton monte, forcément. Les policiers menacent d’emmener le quatuor au poste, alors que les réfractaires à l’alcootest exigent de voir le numéro de matricule des policiers, qui se contentent de le décliner. La scène se passe sous les yeux amusés des dealers. Chaude ambiance!

Les Pâquisardes n’ont finalement pas soufflé. Mais elles ne sont pas pour autant sorties d’affaire. Une amende pour tapage nocturne leur pend au nez. Mais à qui la faute, tout ce ramdam?

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Ouais, ça c'est un son de cloche. On aimerait connaître la version des flics...

Écrit par : Géo | 30/04/2016

Les commentaires sont fermés.