03/05/2016

Le coup de la panne

Sur la panne d’hier qui a privé de jus une partie de la République, il y aurait mille histoires à raconter.

Mais j’ai bien aimé celle de Pauline. Pauline? C’est une copine lancéenne qui se rend généralement au turbin avec le tram 15. Lundi matin, le véhicule qu’elle attend est immobilisé sur les rails, entre deux arrêts. Rien ne bouge. Mauvais signe: elle va être en retard…

Elle grimpe alors vite dans un bus pour tenter d’attraper le tram 14. C’est là qu’elle entend l’annonce des TPG évoquant la panne électrique. Plus rien à espérer du côté des trams, hélas.

Qu’à cela ne tienne, elle descend du bus et presse le pas en direction de la ville. Tout en marchant, la belle blonde fait du stop. Mais les véhicules ne la remarquent pas. Ils sont trop pressés pour s’arrêter. Trop dans leur bulle.

Après un bon moment de trotte, une bagnole freine enfin à la hauteur de Pauline. Le conducteur descend la vitre et la piétonne lui dit, comme pour s’excuser du dérangement: vous savez, il y a une panne, les trams ne marchent pas.

Oui, on sait! répondent en chœur les occupants de la voiture. Car en plus du chauffeur, il y a aussi deux passagères. Des usagères des transports publics que Charles a déjà embarquées au passage.

Faut dire que lui aussi s’était fait surprendre par la coupure d’électricité, apprendra Pauline en cours de route. Quand il a réalisé que son tram chéri n’arrivait pas, il est retourné dare-dare chez lui prendre son auto. Et il a fait ensuite le taxi pour dépanner les autres. Sympa!

D’autant qu’à bord du véhicule, l’ambiance était chaleureuse. Du coup, Pauline n’a pas regretté une seconde la panne!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.