04/05/2016

La passion du dessin

Quand elle est entrée en août dernier à l’EMS des Bruyères, Myssia Clerc a mis son passé de côté pour vivre au mieux les jours à venir.

Sa vue ne lui permet plus de coudre ou de broder? Qu’importe. La résidente va trouver un autre moyen d’occuper sa tête et ses mains. Et c’est ainsi qu’elle s’est mise à dessiner. A 94 ans!

Elle qui n’avait plus touché aux crayons de couleur depuis son enfance a sorti sa boîte de Caran d’Ache et s’est attelée au travail. Elle a trouvé des tas de sujets à recopier. Des feuilles, des fleurs, un motif de foulard ou un détail dans une image. Puis sont arrivés les oiseaux, capturés dans des livres.

Après des débuts un peu timides et hésitants, où elle a produit «de la petite bricole», la main de Myssia a pris de l’assurance. Les traits sont devenus plus précis, les nuances de couleurs plus subtiles, les compositions plus libres.

Faut dire que cette dame étonnante passe désormais des matinées entières plongée dans ses dessins. Et le temps file si vite, quand on a la passion…

Malgré ses yeux qui lui jouent des tours, la dessinatrice sait bien observer ses modèles et s’applique à les rendre les plus vivants et gracieux possibles, en jouant avec les couleurs. Il n’y a aucune tristesse dans ses images. Juste le plaisir de montrer comme la nature est belle.

Myssia n’aurait jamais pensé pouvoir être capable, un jour, de réaliser de tels dessins. Et pourtant! Elle en compte aujourd’hui près de 230, dont certains sont exposés à la cafétéria de l’établissement, pour son plus grand plaisir.

Le dessin m’a sauvé, sourit encore cette dame au regard vif. C’est un bonheur tombé du ciel! Qui dit mieux?

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.