17/05/2016

Petit coin d'ailleurs

L’encre bleue sur nos chères toilettes genevoises n’était pas encore sèche qu’une autre entourloupe aux WC arrivait à Marianne. Dans le canton de Vaud, qui plus est.

Nous avons décidément des problèmes d’évacuation, dans ce pays!

L’autre jour, Marianne et son mari s’arrêtent au restauroute de Bavois, sur l’autoroute Lausanne-Yverdon. L’étape est y agréable, avec sa vue plongeante sur la campagne et les trains qui la traversent. Tous deux prennent un café et un croissant. Notez que le breuvage y est facturé 4 fr. 70…

Bref, avant de reprendre la route, ils décident de passer au petit coin. Ils payent alors un franc chacun pour se soulager. Mais ils obtiennent, en retour, un ticket pour être remboursé de ce montant. Pour autant qu’ils dépensent de l’argent au restauroute.

Bien! On a consommé - et plutôt cher pour ce que c’était-, on va donc se faire rembourser le prix des toilettes, se disent naïvement nos Genevois.

Mais ils déchantent vite: le remboursement leur est refusé. Et pourquoi donc? Ils n’ont pas fait dans le bon ordre! Les justificatifs des WC doivent être présentés lors du payement des consommations. Pas après.

Ce qui revient à dire qu’il faut passer aux toilettes avant d’aller boire un coup au restauroute, et non en sortant de là. Qu’importent les besoins des clients. C’est la goutte qui a fait déborder le vase…

Marianne a fait du foin. Par gain de paix, l’employé lui a proposé de se faire rembourser au kiosque. Enfin, pour autant qu’elle achète quelque chose. Ben voyons!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Dans les gares, on paie CHF 2.- non remboursable, pour avoir des toilettes propres !!!

Il n'y a aucun problème "d'évacuation" dans notre pays quel qu'il soit : on réclame la propreté partout sans penser un seul instant qu'il y a une personne qui se charge de l'entretien et que tout travail mérite salaire.

En connaissez-vous beaucoup de femmes ou d'hommes prêts à faire ce travail ?

Écrit par : Marie | 17/05/2016

Les commentaires sont fermés.