21/05/2016

Besoin de chaleur

On veut du chaud, on veut du beau, et plus vite que ça!

Ce slogan n’a rien d’un caprice. Nous sommes en effet à quelques semaines du solstice d’été qui annonce déjà le déclin des jours… A quelques semaines aussi des grandes relâches. Or là, on serre plutôt sa petite laine contre soi.

On veut du chaud, on veut du beau, donc. Une douceur agréable qui dure plus longtemps qu’un seul jour gagné par ci par là. Mais voilà.

Toutes les demandes, les pétitions, les manifestations voire les nuits debout n’y pourront rien changer. Quand le temps est salement détraqué, il n’y a plus rien à espérer.

Pas même rêver que ce samedi annoncé comme radieux soit suivi d’un dimanche qui le soit autant. Ce serait trop demander. Et tout ça commence à bien faire.

Car ces températures en dents de scie ont réussi à totalement nous plomber. Regardez un peu la tête que font les gens dans la rue ou au boulot. Écoutez-les. Ils sont tous lessivés, crevés, amorphes. Parfois même aphones. Ça ne peut pas durer.

Dans les pays du Nord privés de lumière, les premiers signes de dépression saisonnière se soignent par l’héliothérapie. Une bonne cure solaire sous la lampe et hop, ça va mieux.

Faudrait y songer par ici, si la météo persiste à faire le yo-yo. Il semble d’ailleurs que les prévisions ne sont pas au beau fixe pour les temps à venir. Tout ça à cause du «Böögg» du Sechselaüten qui a pris feu après 20 minutes et 39 secondes. Le Bonhomme Hiver a ainsi rendu son verdict: l’été sera pourri. Mais à Zurich, seulement.

Car ici, il fera chaud, il fera beau!

07:01 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

très joli billet mais pour faire site à la dernière phrase peut-être qu'ensuite on entendra on a trop chaud ,il fait trop chaud /rire
Très belle journée

Écrit par : lovejoie | 21/05/2016

Le pire de tout, c'est qu'à la fin, les &%/)( de la télé vont nous dire avec la bouche en cul de poule que le mois de mai 2016 a été le plus chaud de toute l'histoire des mesures de températures, bla, bla, bla...

Écrit par : Géo | 21/05/2016

Les commentaires sont fermés.