26/05/2016

Le monstre du giratoire

frankenstein.JPGCologny adore se faire un peu peur. Pas trop, tout de même. Juste ce qui faut pour rappeler que c’est bien ici, sur son beau coteau, qu’est né le monstre de Frankenstein!

C’était lors d’un été pluvieux, il y a deux siècles de cela, à la villa Diodati. La suite, on la connaît. La très jeune Mary Shelley participe au concours d’histoires de fantômes, lancé par Lord Byron, et ne s’arrêtera plus avant d’avoir livré ce qui deviendra l’œuvre de sa vie.

La Fondation Bodmer, qui trône à Cologny, célèbre comme il se doit le précieux manuscrit en proposant une superbe exposition avec des conférences et autres événements à la clé tout au long de l’été.

Le Centre culturel du Manoir voisin n’est pas en reste, avec des lectures, des visites sur les lieux du crime et des films. Dont «La fiancée de Frankenstein» (1935), projeté ce soir à 19 h.

Mais le plus surprenant dans ces commémorations, c’est de constater que même le giratoire de la route de Vandœuvres s’est mis au diapason.

Ce lieu d’exposition posé au cœur du trafic accueille ces jours la sculpture rouge pétard d’Ousmane Dia intitulée «La naissance du monstre».

On peut faire plusieurs fois le tour du giratoire avec son véhicule pour voir sous toutes ses coutures la créature, recroquevillée en position fœtale, entourée de cinq pelles brandies au ciel et d’une échelle éventrée partant d’une chaise. A l’usage, c’est un peu risqué…

Mieux vaut poser son engin un peu plus loin pour s’approcher, à pieds, du monstre de Frankenstein et lui glisser à l’oreille bon anniversaire, mon vieux.

Il a deux cents ans, tout de même!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.