30/06/2016

Ca sent les vacances...

Je vous ai laissés en rade il y a deux semaines, sans un mot d’excuse. Ça ne se fait pas. Alors quoi? Etait-ce un départ sur un coup de tête pour Ibiza? Même pas! Plutôt la faute à un accident bête. Et le propre des accidents, c’est qu’on les prévoit rarement…

Le jour de mon retour aux affaires, les petiots de la ville sont descendus dans la rue pour fêter les promotions. Déjà? J’y crois pas. Et pourtant!

A voir défiler ces milliers d’enfants sous le soleil, ça sent effectivement la fin de l’année scolaire à plein nez. Les vacances. Mer et montagne s’invitent joyeusement dans le paysage urbain pour annoncer le temps des relâches, avec tous ces animaux à plumes, à poils ou en écailles juchés en équilibre sur les têtes des jeunes élèves.

Qu’ils sont craquants sous ces bricolages! Filles et garçons avancent en se tenant la main, intimidés ou fiers de leur allure, surpris de découvrir tant d’adultes venus les admirer le long du cortège. Ces petits marcheurs endimanchés sont au cœur de toutes les attentions et déclenchent quelques larmes d’émotion en passant devant leurs parents, ou même de parfaits inconnus. Ils sont si mignons!

Or ces minots déguisés en vaches ou en poissons des îles ne seront pas pour autant lâchés dans la nature après les carrousels aux Bastions. Ils devront retourner en classe…

Et rester encore jeudi et vendredi entre quatre murs, alors que l’on a goûté à l’ivresse de la Fête des écoles, au sirop grenadine et aux manèges, ça va être chaud bouillant. Surtout si l’on met les cahiers au feu et la maîtresse au milieu!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.