06/07/2016

Prune à rallonge

L’amende, il ne la conteste pas. Même s’il trouve que ça devient la croix et la bannière pour garer sa voiture chez lui, aux Palettes.

La régie de son immeuble ayant engagé la société Park-Management pour veiller au bon stationnement aux alentours, il a donc pris une prune fin avril pour avoir laissé son véhicule là où il ne devait pas. Soit.

L’infraction coûte 30 francs. Le contrevenant traîne un peu avant de payer son dû, mais il le fait. Il reçoit toutefois un rappel du service de stationnement disant qu’il n’a pas réglé la taxe.

Bizarre autant qu’étrange. Notre homme vérifie son ordre de paiement bancaire, voit qu’il l’a donné et cherche à contacter la société pour s’assurer que le problème est réglé.

Or pour joindre Park-Management, il faut passer par un numéro de téléphone indiqué dans le courrier. Un numéro qui taxe un franc la minute depuis une ligne fixe. Fallait y penser!

Car vous connaissez sans doute la musique: et que je te fais attendre, et que je cherche le dossier, et que je réfléchis.

Le temps file et les compteurs tournent. Il a ainsi fallu 11 minutes et 12 secondes au bout du fil pour classer l’affaire. Soit douze francs pour des prunes. Ou une prune à rallonge. Bonjour la tarte!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.