26/08/2016

Le prix de la sécurité

Un collégien est convoqué cette semaine au Bureau des autos. Il doit passer le permis pratique pour conduire un scooter.

Ce jeune s’est organisé pour réussir l’épreuve pendant ses vacances scolaires. Le freinage d’urgence et tout le reste, il maîtrise.

Or il est recalé avant même de pouvoir grimper sur sa bécane: l’expert refuse tout bonnement qu’il se présente à l’examen. Pour quelle raison au juste? Le candidat n’est pas en état d’ébriété, il n’a pas fumé la moquette, il est frais et dispos. Mais… il a des trous à son jeans.

Aïe. Ça ne se fait pas!

Sur la convocation, il est certes précisé qu’il faut, ce jour-là, porter un pantalon long, une veste et des chaussures fermées. Mais rien de plus.

Rien pour dire qu’un pantalon aéré, comme le portent certains jeunes, surtout quand il fait passé 30 degrés, est mal vu. Pour une question de sécurité. (notez qu’il a un casque…)

La faute est donc grave et la sanction à la hauteur: le candidat est obligé de réinscrire à un nouvel examen. Avec passage obligé à la caisse. Et hop que je te pique encore 90 francs. Ben voyons!

Quand on sait ce que coûte un permis de conduite pour un jeune sans revenu fixe, c’est rageant. Comme si cela ne suffisait pas de devoir déjà débourser des centaines de francs pour des cours obligatoires de sensibilisation, de conduite, de premiers soins, ou l’inscription aux examens théorie et pratique. Une vraie pompe à fric.

Pas étonnant que des jeunes préfèrent parfois se passer de permis pour rouler. Certes, la sécurité a un prix. Mais pas celui d’un trou au jeans.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

D'un autre côté c'est si difficile de s'habiller correctement pour aller passer un examen ?

Ce serait pas le même genre qui se plaint d'être rejeté aux entretients d'embauches quand il s'y pointe avec une casquette de travers et le lendemain d'une soirée de défonce ?

Écrit par : B. Olchevik | 26/08/2016

Ah bon !!!

La raison est sans doute "si le jeune chute, le Service des autos ne voudrait en aucun cas être déclaré responsable pour avoir laissé le jeune passer son permis avec un jeans troué ... et ainsi se blesser

Et en plus les jeans déchirés sont à la mode ...

Écrit par : Marie | 26/08/2016

Les commentaires sont fermés.