02/09/2016

Les clowns hospitaliers

Depuis la fameuse prestation du conseiller fédéral Schneider-Ammann, à l’occasion de la Journée des malades, tout le monde sait que «rire de bon cœur, avec quelqu’un, c’est partager un moment de bonheur…»

Et si l’on avait encore un doute sur la pertinence de ce propos, une nouvelle exposition raconte, mieux qu’avec des mots, ce que des clowns d’ici apportent à ceux qui passent leurs jours en milieu hospitalier ou médico-social.

Présentées sur le mur d’entrée des bains des Pâquis, les photographies grand format d’Olivier Carrel montrent les liens que tissent 14 clowns professionnels avec les malades genevois, petits et grands. Des moments de grâce, d’émotions et de grands éclats de rire.

L’association Hôpiclowns se présente ainsi au grand public pour marquer les vingt ans de sa création. Vingt ans déjà que ces comiques formés à bonne école ajustent pif rouge, sourire en banane et yeux pétillants pour aller à la rencontre des hospitalisés. De leurs proches aussi.

«Je ne pensais pas sourire aujourd’hui!» a dit un jour la maman d’un petit malade à un clown dans une chambre de soins. Et pourtant. Ces personnages drôles et sensibles parviennent à créer des bulles de bonheur et des parenthèses ludiques dans des lieux pas forcément marrants.

Vingt ans d’engagement pour soulager par le rire ceux qui souffrent, ça se fête. Les réjouissances auront lieu samedi 24 septembre, on a donc tout le temps d’en reparler. Mais ce qu’il faut encore ajouter, c’est qu’Hôpiclowns vit de fonds privés, et que toute aide financière est bienvenue!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.