03/09/2016

Nuisances nocturnes

C’est une bande de jeunes qui fait du bruit la nuit. Pourquoi pas, tant qu’elle s’amuse loin des dormeurs.

Oui mais voilà. Ces jeunes-là boivent sec, mettent du rap à plein tube, font rugir les moteurs, se soulagent la vessie et le reste aussi toujours dans le même coin. Un coin très urbain, du côté de la rue Montchoisy et du préau de l’école des Vollandes.

Isabelle, qui crèche aux premières loges, ne ferme plus l’œil de la nuit. Ou si peu. La retraitée a bien essayé de faire entendre raison à ces bruyants personnages. Pour des prunes: ils continuent d’agir totalement à leur guise. Et ça dure depuis des mois. «On ne vit plus!!»

La police municipale est intervenue à de nombreuses reprises, suite aux plaintes du voisinage, mais semble un peu dépassée par les événements.

En haut lieu, on confirme les nuisances générées par ce groupe ingérable. Que faire pour qu’elles cessent au plus vite, avant que les gens des environs ne pètent un plomb?

Paraît que le poste de police municipale des Eaux-Vives collabore avec la Maison de quartier pour tenter de trouver une solution. Normalement, me dit-on, un local sera mis à disposition de ces jeunes. Fort bien.

Mais quand? Rapidement…

C’est vague, mais ça donne déjà quelque espoir à Isabelle. Tout l’été, elle a songé à prendre une chambre d’hôtel loin de chez elle pour pouvoir dormir un peu. Mais sa rente AVS ne lui permet pas ce luxe. Alors elle trinque.

La situation risque de durer encore quelques nuits, avec le beau temps qui se prolonge. M’est d’avis qu’elle devrait donc investir dans les boules Quiès!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

La police municipale, la maison de quartier... Parce que cette bande a un passe droit contre un contrôle d'identité et des amendes pour tapage nocturne par la gendarmerie cantonale ?

Écrit par : Eastwood | 03/09/2016

La maison de quartier, vous me faites marrer...C'est le charivari - soyons un peu vache, disons le ramdam (de ramadan, oui bien sûr)- toutes les nuits dans les rues proches de l'université, Ecole-de-médecine en particulier. Que font les policiers ? Ils observent les fils de l'aristocratie de gauche locale brailler toute la nuit...

Écrit par : Géo | 03/09/2016

les nuisances nocturne sont source de nombreux maux
Pour tous ceux qui subissent régulièrement cet outrage pour nos organismes devraient tester leurs réactions physiques précédent ce qui les empêchera de dormir
Quand on y est sans cesse confronté l'organisme développe des signes avant coureurs ce qui permet de dire ce soit ça va être la louba qui fera dire aux voisins si* attentionnés*, on a bien pensé à vous
Ce qui nous fait une belle jambe sachant que les responsables continueront de plus belle puisque aucun homme marié ne réagira,ce qu'on peut comprende faut sauver la paix des ménages
Alors écoutez votre organisme ,le mien me prévient mais manque de pot il a trouvé un autre organe pour me faire comprendre que je n'aurais pas mon comptant de sommeil
Il y a une phrase qui dit le cosmos parle aux humains mais peu écoutent sans doute que cela signifie votre esprit ou physique vous parle alors écoutez le mais ne prenez pas de médicament pour autant car une fois le piège repéré ,y'a plus qu' à se dire ,demain soi je pourrai dormir !
d'où l'importance d'une phrase qui vaut son pesant d'or quand on est confronté aux nuisances nocturnes y'a vraiment des coups de pied à quelque part et des gifles qui se sont perdus

Écrit par : lovejoie | 04/09/2016

Je me permet d'ajouter ceci ! Ces nuisances dont souffrent de nombreux citoyens Suisse sont et n'ayons pas peur des mots synonymes de : maltraitances psychologiques
Que cela plaise ou non à tous ceux qui essayent de réparer tant bien que peu les injustices des erreurs du passé nommées maltraitances tout court
Donc rien n'a changé !

Écrit par : lovejoie | 04/09/2016

Les commentaires sont fermés.