17/09/2016

La poutse volontaire

Pourquoi faut-il que ce soient toujours les mêmes qui s’y collent?

Chaque année, à diverses saisons, des centaines de bénévoles retroussent les manches ou enfilent leur tenue de plongée pour aller ramasser, au fond de l’eau vive, tout ce qui ne devrait pas s’y trouver.

Ils remontent à la surface des pneus et des canettes en alu, des chariots, des sacs à main et des habits, des téléphones, des vélos, des chaussures. Et aussi des armes, des bouteilles en tous genres plus des tas de trucs inimaginables en ces lieux. Tout ça finit par former un tas triste recouvert de moules et d’algues…

Vous trouvez ça normal?

Après l’opération Net’Léman, en mai dernier, et le grand nettoyage du Rhône au début de septembre, la prochaine poutse aquatique aura lieu ce dimanche durant toute la journée.

Au lieu de faire la grasse matinée, Patty Moll et ses équipes de plongeurs, sauveteurs, ramasseurs et trieurs de détritus seront d’attaque dès 9 h, devant l’entrée des Bains des Pâquis, pour la 24e édition de nettoyage du lac. Et ce par tous les temps. Chapeau.

Ça va donc bientôt faire un quart de siècle que ces amateurs d’eau propre prennent sur eux de vider les poubelles lacustres que d’autres remplissent à tour de bras sans être particulièrement inquiétés ou punis.

Et il y a presque toujours autant de cheni qui passe au jus chaque année. C’est à pleurer. Quand s’arrêteront-ils, ces ballots, de tout jeter à l’eau?

Faudrait qu’ils participent, une fois, à ces levées de déchets. Ils comprendraient. En attendant, c’est toujours les mêmes qui s’y collent!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.