19/09/2016

Une sortie côté jardin

L’aventure se cache parfois au coin de la rue. Ou au fond d’un parc…

Doris et une amie se rendent un soir de grand beau au Théâtre de l’Orangerie pour voir la pièce de Yasmina Reza. Après le spectacle, et parce que le temps et le lieu s’y prêtent à merveille, ces dames prennent un verre au bistrot de l’Orangerie. Les bienheureuses...

Vers 23 h, deux couples quittent la terrasse où elles sont attablées, et nos amies décident de faire de même. Elles suivent l’homme et la femme qui se dirigent vers le lac, mais ils s’évanouissent rapidement dans la nature, laissant les deux amies soudain seules dans le noir, et pas trop rassurées.

Parvenues enfin près de la sortie, les voilà coincées: la porte est verrouillée! Le parc La Grange étant l’un des rares jardins publics genevois fermé la nuit. Elles s’approchent du mur d’enceinte. Mais il est bien trop haut pour tenter la courte échelle. Et puis elles n’appartiennent plus à la jeune génération.

Alors que font-elles, pour éviter de passer la nuit à la belle étoile? Elles appellent la police municipale. Celle qui assure une sécurité de proximité, de jour comme de nuit. «Au secours, nous sommes enfermées!» Réponse: «Je ne peux rien faire pour vous, je suis seul et termine mon service. Retraversez le parc et sortez sur la route de Frontenex.» Autrement dit débrouillez-vous toutes seules comme des grandes.

Le secours ne viendra donc pas de la police mais de deux jeunes étrangers qui, passant par là, vont parvenir à mettre la main sur un collaborateur du théâtre. Lequel viendra ouvrir la porte à ces dames pour les libérer. Une sortie, côté jardin, on ne peut plus théâtrale!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.