22/09/2016

Sans ma voiture

Le constat est officiel, et sans appel: la sécurité routière genevoise, ça craint!

Tous les usagers de la route s’en étaient déjà rendu compte, merci. Ils n’ont pas attendu les statistiques dévoilées cette semaine pour réaliser que le danger peut venir de partout quand ils se déplacent.

Mais quantifier ce sentiment de vulnérabilité, c’est toujours instructif. Les chiffres sont là, et ils font froid dans le dos: en cinq ans, les accidents avec dommages corporels ont augmenté de 38%! A qui la faute?

La faute à pas de chance, parfois. Et à l’attitude désinvolte des Genevois au volant ou au guidon de leur véhicule. Ils seraient inattentifs, irresponsables, voire les deux à la fois. Ça se soigne? Pas vraiment. Ou à coup d’amendes. Mais quand elles sont trop salées, elles n’ont pas l’effet escompté…

Alors à défaut de manier le bâton avec discernement pour remettre bon ordre dans la circulation, nos autorités préfèrent manier la carotte. Elle se dégustera dimanche lors de la 3e édition de la «Journée sans ma voiture».

Une journée sans autos, motos ou scooters; sans bouchons ou pétarades et, qui sait, sans accidents! Cette mise entre parenthèses de la circulation devrait permettre aux Genevois de se réapproprier le pourtour de la rade.

Six petites heures durant, si le beau temps le permet, ils pourront profiter des quais joyeusement animés et du pont du Mont-Blanc transformé en terrasse géante. Un spectacle peu ordinaire et gratuit. Que demander de plus, je vous le demande. Euh, comment y aller, sans ma voiture?

Pour plus d'infos pratiques: www.ge.ch/transports

07:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.