28/09/2016

Etre et avoir été

«Je suis une vieille trogne, mais je peux encore changer».

Autant qu’elle le sache tout de suite: la pomme toute rongée qui prend ici la parole ne retrouvera plus jamais ses bonnes joues rouges. Faut pas rêver. Elle sera tout au plus transformée en terreau. Un truc toujours utile…

Ça vous dit quelque chose, cette campagne d’affichage dans les rues de Genève? Celle qui vante le recyclage des déchets de cuisine? Je la trouve juste formidable, visuellement parlant. Moralement aussi.

Elle compte également ce slogan, «On ne donne pas cher de ma peau, grave erreur». Là, c’est une peau de banane qui cause. Celle que l’on glisse parfois sous les pieds des mal-aimés pour assurer une chute spectaculaire.

Ou encore ce squelette de poisson affirmant, l’œil vitreux et triste, «Je suis repoussant mais je peux rendre service». Bel effort, ami vertébré.

Je ne sais pas pourquoi, mais cette compagne de valorisation des êtres ou des denrées qui ont fait leur temps me touche tout particulièrement.

Ce doit être lié aux circonstances actuelles. Ben oui. C’est fou comme les employés peuvent vite devenir des rebuts, selon les logiques économiques de leurs dirigeants. Ainsi donc, ceux qui font ce journal seront bientôt moins nombreux. Les autres seront jetés après usage. Comme les citrons.

«Je suis un rebut mais j’ai du potentiel», affirme crânement le poivron de l’affiche. L’os de poulet, lui, clame qu’il peut encore être utile à la société. Comme tous les gens de plume dont l’entreprise entend se séparer. Quel gâchis!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

"cette compagne de valorisation des êtres ou des denrées qui ont fait leur temps me touche tout particulièrement"
Vous avez un fond optimiste. On peut tout aussi bien se sentir dévalorisé par ces références à l'usure du temps, d'autant plus qu'elles n'en montrent visuellement que les effets les plus déprimants: voir la vieillesse associée à un os rongé et mis au rebut ne me paraît pas, malgré le texte qui l'accompagne, de quoi soutenir ou remonter le moral des personnes âgées fragilisées par les atteintes du temps.

Écrit par : Mère-Grand | 28/09/2016

Les commentaires sont fermés.