08/10/2016

Le vol des cormorans

Une masse nuageuse fait couvercle ces temps-ci sur nos têtes. Le ciel semble être descendu d’un cran.

Comme si cela ne suffisait pas à nous faire rentrer le cou dans les épaules, cette grisaille générale est trouée depuis quelques jours par des vols de cormorans.

Noir sur gris, ça pourrait vite plomber l’ambiance. Il y a plus joyeux, dans les cieux!

Mais ces grands oiseaux sombres qui survolent nos plans d’eau en imposent, par leur silhouette semblable à des croix, et par leurs formations groupées en forme de V qui s’étirent ou se rétractent comme des respirations. C’est de toute beauté!

Ces cormorans-là nous viennent des pays du Nord. Ils descendent se mettre à l’abri des grands froids sévissant au Danemark et environs pour faire halte dans nos régions poissonneuses. Alors forcément, ça coince du côté des pêcheurs. Ils préféreraient les voir plonger pour se nourrir ailleurs qu’ici.

Les amis de ces oiseaux migrateurs diront qu’ils ne consomment pas tant de poissons que ça. Ils se contenteraient de 300 à 350 grammes de pitance au quotidien. N’empêche.

Sachant que ces invités de passage sont estimés entre deux et trois mille individus et qu’ils s’ajoutent aux 1800 cormorans nicheurs séjournant déjà du côté du lac de Neuchâtel, ça fait soudain du monde!

A combien de kilos s’élèverait alors la prise hebdomadaire de ces oiseaux? Je vous laisse calculer, j’aime pas trop les chiffres. Mais ça doit faire son poids!

Les pêcheurs professionnels ont sans doute raison de ne pas aimer les vols de cormorans. Moi, je m’en régale!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Vous avez raison de vous régaler car il symbolise entre autre ,le Dieu Neptune
Très belle journée

Écrit par : lovejoie | 08/10/2016

Les commentaires sont fermés.