12/10/2016

Le froid dedans...

Lundi matin, école des Charmilles.

En entrant dans le bâtiment scolaire, le directeur sent comme un coup de froid lui tomber dessus. Ça caille autant dedans que dehors, la bise en moins. Et ce n’est pas qu’une impression: il fait entre 10 et 15 degrés dans les 19 classes de l’établissement…

Oh là là, ça va pas le faire!

Le responsable de l’école en a sans doute des sueurs froides. Comment assurer la prise en charge de 360 élèves dans ces conditions? Leur dire de venir avec des écharpes et des moufles? Pas terrible, pour la dictée ou les travaux manuels. Leur dire de rester au chaud à la maison? Trop tard, ils arrivent déjà.

Alors pendant que la Ville de Genève cherche en urgence un chauffagiste pour s'occuper de la chaudière, le corps enseignant se démène pour occuper tant bien que mal les enfants refroidis. Mais bientôt, il se prépare à les libérer pour l’après-midi, car le brûleur en panne ne peut être réparé à temps.

Victoire, chantent aussitôt les élèves, en rentrant chez eux avec une lettre informant leurs parents de la situation. Un après-midi de congé inespéré!

Ceux qui ne peuvent être pris en charge par des proches resteront à l’école, où une permanence est assurée. Grâce à la coordination entre l’équipe pédagogique et le parascolaire, «aucun enfant n’a été lâché dans la nature» nous assure le Département. Notez qu’il aurait fait la même température dehors que dedans!

Après ce couac rarissime si tôt dans la saison, tout comme ce froid, la chaudière fonctionnait à nouveau mardi. Les élèves sont donc retournés en classe. La récré glacée n’aura pas fait long feu…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.