24/10/2016

Moyens naturels

Punaises de lit, suite. Pourquoi se battre contre elles avec des produits toxiques et coûteux alors qu’il existe des moyens naturels, moins chers et efficaces? C’est ce qui ressort des témoignages qui me sont arrivés après l’histoire de Marilou. Bon, cette lutte à l’ancienne exige une certaine persévérance…

Je résume: les punaises grimpent sur les lits pour boire notre sang. Si elles n’en trouvent pas, elles finissent par mourir. Le but est donc de les empêcher à tout prix de grimper sur le plumard.

Il faut tout d’abord l’écarter du mur d'une vingtaine de centimètres. Puis enduire ses pieds de vaseline ou les faire reposer dans des bols contenant de l’huile. Les punaises sont ainsi bloquées dans leur montée, elles ne vont pas aimer. Mettre du scotch double face ou à glu autour du cadre de lit, que l’on peut aussi badigeonner avec de l’huile de lavande ou de menthe. Eviter surtout que des draps ou une couverture traînent au sol.

On peut laisser une lumière allumée dans la chambre à coucher, les bestioles préférant la pénombre. Et répandre de la terre de diatomée le long des plinthes et sur les seuils, une opération à renouveler pendant plusieurs semaines.

Si le matelas a connu des punaises, il doit être nettoyé à la vapeur, puis glissé dans une housse antiacarienne, et le linge lavé à 60°. C’est du boulot!

Le thym et l’extrait de noix font semble-t-il sortir les punaises de leur cachette mais ne les tuent pas. Il faut alors guetter leur sortie muni d’un aspirateur, les aspirer, puis jeter le sac les contenant dans un plastique bien fermé. Gnap!

Ne pas crier victoire trop vite: les nuisibles et leur descendance peuvent résister plusieurs mois, cachés sous les plinthes. Patience, donc! Infos en plus: www.exterminationpunaises.blogspot.ch

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Judicieux conseil auquel on peut ajouter surtout n'aérez pas la literie par temps humide
Dans le temps rares étaient les draps posés sur les bords de fenêtres
Dés le printemps venu on avait pour charge de frapper ceux ci pour faire sortir la vermine
Nos grands mères pouvaient se soulager les nerfs en frappant sur les corbeaux délateurs et les punaises à 2 pattes ,ces deux espéces humaines étant tout aussi nuisibles sinon plus que l'insecte lui -même
Très belle journée

Écrit par : lovejoie | 24/10/2016

Les commentaires sont fermés.