12/11/2016

Le bal des souffleuses

A la moindre feuille tombée sur leur territoire, ils sortent la grosse artillerie!

La chasse n’étant plus permise sur le territoire genevois depuis des plombes, ils se rabattent sur ces fragiles créatures et leur tirent dessus sans états d’âme, avec de puissantes souffleuses qui les expédient définitivement au trou.

Notez que les feuilles détachées des arbres ne risquent plus rien, elles sont déjà mortes! Mais quel boucan pour un enterrement…

Faut-il rappeler que ces appareils émettent une puissance acoustique qui peut atteindre un niveau de 105 dB (A), soit l’équivalent du bruit produit par une tronçonneuse?

L’affaire devient donc le marronnier de l’automne: quand le bal des soufflantes hurlantes recommence, le voisinage hausse le ton pour se faire entendre. «Mon concierge utilise sa souffleuse comme un joujou!, clame une locataire de Florissant. Ça l’amuse de chasser la feuille. Quand c’est fini ça recommence. A n’importe quelle heure. Lui porte un casque pour se protéger du vacarme. Pas nous. Et c’est infernal!»

L’enfer, c’est toujours les autres…

Pour calmer les esprits, il serait bon de rappeler que l’emploi des souffleuses à feuilles équipées d’un moteur à explosion est réglementé depuis 2001. Leur usage est autorisé du 1er octobre au 31 janvier, mais pas question de les actionner en semaine de 20 h à 8 h, les dimanches et jours fériés, ainsi que sur les chemins forestiers. C’est déjà ça!

Pourquoi ne pas troquer ces engins bruyants contre de bons vieux râteaux, pelles et balais? Bien sûr, cette pratique d’un autre âge prendrait plus de temps. Et alors? On en a, du temps! Il s’agit juste de l’utiliser autrement.

07:02 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Que vous avez raison !

Écrit par : Mère-Grand | 12/11/2016

"Pourquoi ne pas troquer ces engins bruyants contre de bons vieux râteaux, pelles et balais?"
Mauvaise pioche, le rapport d'efficacité est de 1 à 100. Mais à quand les souffleuses électriques avec batterie ? Les tondeuses à gazon existent déjà...

A ce propos, vous continuez d'oublier le calvaire des habitants du quartier Carl-Vogt /Ecole de médecine et ses innombrables étudiants (mais qu'étudient-ils à part leur résistance à l'alcool et leur capacité à faire du bruit ?)"fêtards" (= voyous)? Savez-vous quelle est la réponse de Barazzone aux plaintes des habitants ? Passer la balayeuse à 6h du matin le dimanche ! Histoire de les achever !

Écrit par : Géo | 12/11/2016

Les soufflantes silencieuses existent déjà, il y en a une en action toutes les semaines dans la cour en face de chez moi. Et quel soulagement ;-)

Écrit par : grindesel | 12/11/2016

Les commentaires sont fermés.