16/11/2016

La bonne distance

«Ne te laisse pas refiler n’importe quoi» clame un gus en bandana pour faire jeune. Dans cette publicité, comme dans tant d'autres, le tutoiement est de rigueur.

Il y a ainsi toujours plus d’appels à la consommation qui passent par cette fausse complicité avec l’acheteur visé, ce rapprochement malin qui sous-entend que l’on partage les mêmes envies, que l’on appartient au même cercle de connaissances, à la même génération. Celle qui monte, donc.

Ce tutoiement à tout va dans les publicités commence à me courir sur le fil. Peut-être parce qu’il exclut d’office un certain nombre de personnes. On se sent vite hors jeu. Trop vieux pour être concerné. Pas assez branché.

A moins que ce soit encore autre chose qui agace. Cette façon superficielle d’aborder la clientèle en lui donnant une illusion d’intimité.

Dans les conversations, ça passe mieux. Nos amis québécois et anglophones nous ont habitués à ce «tu» lâché d’emblée au premier échange. Ce traitement familier de l’autre s’impose d’ailleurs tout naturellement dans certains milieux et circonstances.

Mais en matière commerciale, le vouvoiement semble être la bonne distance à garder entre les deux parties. Pour trouver un ton nouveau, un magasin comme Ikea panache les genres.

Si ses employés ne se permettent pas de tutoyer les clients dans les rayons ou à la caisse, les papiers remis après leur achat contiennent des «tu» à toutes les lignes.

Surprise par tant de familiarité, une «mamie» qui a suivi les instructions pour monter son meuble ironise: «Je suis contente d’être maintenant copine avec cette grande surface suédoise!»

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

En effet ce tutoiement pour mieux corrompre l'esprit du consommateur est déplorable mais ne dit on pas qu'on attrape pas les mouches avec le vinaigre ?
La savoir c'est bien mais ne pas se laisser corrompre l'esprit par de vaines flatteries pour mieux se faire appâter c'est encore mieux
Quand à la Mamie devenue copine avec la maison Suédoise on espère qu'elle ait obtenu en retour un bon d'achats gratuits
La confiance doit aussi se mériter et le tutoiement n'en est pas forcément le synonyme le plus fiable
Très bonne journée

Écrit par : lovejoie | 16/11/2016

Je n'apprécie guère cette façon de tutoyer les gens. Et apparemment je ne suis pas la seule ! Question de génération, probablement, mais pas que...

Écrit par : Romy Stratta | 16/11/2016

Les commentaires sont fermés.